Le romantisme, la maladie d’un peuple.

Pages: 23 (5606 mots) Publié le: 1 octobre 2012
Introduction: la rhétorique et les figures, évolution historique
I. Définitions de la figure
1. La définition large ou la figure comme forme du discours
2. La définition restreinte ou la figure comme écart
1. Le présupposé psychologique
2. Le critère socio-linguistique
3. Le critère formel
3. Proposition de définition dela figure
1. Une relation non linguistique
2. Caractère naturel des relations figurales
3. Forme typique des figures
II. Classement des figures
1. Figures in praesentia et figures in absentia
1. Autres exemples de figures in praesentia
2. Autres exemples de figures in absentia
3. Relativité del'opposition entre figures syntagmatiques et figures paradigmatiques
2. Niveaux discursifs
1. Figures du signifiant
2. Figures syntaxiques
3. Figures sémantiques
4. Figures contextuelles
3. Relations formelles
III. Importance des figures d'analogie sémantique
1. Classement des figures d'analogie sémantique2. Forme de présentation des métaphores
1. Présentation des métaphores in absentia
2. Présentation des métaphores in praesentia
3. Valeur plus ou moins novatrice des métaphores
IV. Effet des figures
1. Effets de réception
1. Réception des figures in absentia
2. Réception des figures in praesentia
2. Effetde sens des figures
1. Effets de sens dans les figures in praesentia
2. Effets de sens dans les figures in absentia
3. Statut de sens de l'évocation
▪ Conclusion
▪ Glossaire
▪ Bibliographie

Introduction: la rhétorique et les figures, évolution historique
La rhétorique antique constituait un immense édifice pédagogique de formation del'orateur, qui a perdu une partie de son importance à partir du moment où l'orateur a cessé de jouer un rôle politique prépondérant. À la fin du Ier siècle de notre ère, on note une évolution qui s'est amorcée dès Cicéron (106 - 43 avant J.-C): la rhétorique devient plus littéraire. Elle se soucie davantage d'être une technique de discours orné et non plus seulement une technique de persuasion.
Du mêmecoup, la partie de l'héritage rhétorique qui va se trouver le plus durablement enseignée, et ce jusqu'à nos jours, c'est l'elocutio qu'on identifie parfois au style et qu'on peut traduire plus exactement par mise en figure du discours. Elle a fait l'objet depuis l'antiquité d'innombrables traités de rhétorique ou traité des figures.
Cependant ces traités, au fil des siècles ont eu tendance à donnerune vision réductrice de l'elocutio. Celle-ci désignait dans la tradition antique une mise en forme totale du discours, qui le régissait depuis les plus petites unités (les sonorités), jusqu'aux plus grandes (la construction de la période, ensemble de propositions syntaxiquement et rythmiquement marquées), en passant par le choix des mots et leur disposition dans la phrase. De plus en plus, lestraités ont présenté au contraire les figures comme des ornements purement locaux, surajoutés au discours et sans lien fonctionnel avec lui.

I. Définitions de la figure
Les figures recouvrent des faits de discours si nombreux et si hétérogènes que la rhétorique a toujours eu de la peine à les définir rigoureusement. On peut cependant distinguer deux types d'approche des figures, selon uneperspective large et selon une définition restreinte. Quintilien, qui au Ier siècle après J.-C. est l'auteur d'un monumental cours de formation de l'orateur, l'Institution oratoire, examine successivement ces deux points de vue sur les figures (au chapitre IX,1,11 de son livre).

I.1. La définition large ou la figure comme forme du discours
D'un premier point de vue, on peut définir la figure...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Hypothèse d'un "travail de la maladie"
  • L'écriture et son implantation au sein d'un peuple
  • Les romantismes en europe : la recherche d'un ailleurs
  • Après le pain, l'éducation est le premier besoin d'un peuple
  • Peut-on parler d'un romantisme politique en france?
  • Maladie
  • Maladie
  • le peuple

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !