Le sentiment religieux est il un sentiment servile ?

2703 mots 11 pages
La religion impose des règles parfois strictes sur le comportement que doivent adopter les fidèles. De plus en plus de groupe forment de nouvelles religions souvent considérées comme néfastes à la société et dangereuse pour les personnes faibles ou influençables. Elles sont alors qualifiées de sectes et interdites. Malheureusement leur activité continue toujours. Les fidèles endoctrinés n’ont plus de réels repères et s’asservissent aux autorités religieuses. Dans certains cas, la frontière entre religion et secte est très fine, on le voit notamment sur les différences de critères entre différents pays (France et États-Unis par exemple).

Le sentiment religieux correspond a la croyance en un ou plusieurs dieux et l’adhésion à une communauté, un groupe se disant appartenir à une même religion, vénérant la même idole. Le sentiment religieux ne passe pas forcément par la pratique des « rites » habituels à ce groupe mais surtout lorsque l’on a la foi. Une recherche de sentiment religieux peut-être entreprise dans un but d’apprentissage et de compréhension de notre environnement comme c’était déjà le cas à l’Antiquité chez les grecs, romains et égyptiens attribuant un dieu à chaque élément de leurs vies.. Le sentiment religieux agit telle une conscience prônant les valeurs de la religion dont on est fidèle. Le sentiment servile peut être ressenti lorsque l’on pense que l’on est mis à l’esclavage, servile vient du mot serf comme le serviteur ou l’esclave du seigneur au moyen-âge. Il correspond à l’impression d’être soumis à un conformisme dirigé par une chose ou un être autoritaire nous empêchant de vivre nos propres rêves. Ces deux termes ont donc beaucoup de points de contradiction mais peuvent aussi être mise en lien dans un rapport de cause et conséquence.

Certes la religion apporte des contraintes à chacun mais n’est ce pas pour le bien de la société ? L’obtention de la paix ? La religion n’a-t-elle pas un premier objectif d’apprentissage et d’éducation ?

en relation

  • L'avenir selon bernanos
    886 mots | 4 pages
  • Le totalitarisme est il une religion politique ?
    2580 mots | 11 pages
  • Lecture analytique David Diop le renégat
    1240 mots | 5 pages
  • La religion
    2451 mots | 10 pages
  • Texte a suivre
    1279 mots | 6 pages
  • Catherine Leroux
    1182 mots | 5 pages
  • Obseques de la lionne
    708 mots | 3 pages
  • Liberté
    1376 mots | 6 pages
  • Baudelaire receuillement
    1569 mots | 7 pages
  • Les révoltes serviles sous la république romaine
    3934 mots | 16 pages