Le silence de l'apprentie maçon

Pages: 9 (2108 mots) Publié le: 26 septembre 2012
« Vénérable Maître, Vous mes sœurs et mes frères en vos rangs, grades et qualités »


Le silence


Cette planche sur le silence est pour moi l’occasion de faire le point, après un peu plus d’un an post initiatique, sur la connaissance que j’ai de l’Ordre mais aussi de moi-même et des autres. Et il me semble important de dire, en préambule, qu’il faut vivre le silence pour pouvoir en parler.Le silence … : vaste sujet aux multiples approches. J’illustrerai donc mon propos, dans un premier temps, à partir de quelques aspects qui me tiennent à cœur. Quelques facettes seulement, car je crois le sujet incommensurable et le questionnement infini. Quoiqu’il en soit, le silence est indissociable, non pas uniquement de la parole, mais aussi du concept de communication et d’écoute. Acontrario, le silence peut être synonyme d’absence de communication, d’absence d’écoute, d’incapacité à se faire entendre.

( Le silence et la physiopathologie :

. Le silence du sourd et muet ; mais il ne s’agit là que du silence de l’absence de parole mais non absence de langage qui se matérialise par des signes codifiés et intelligibles ; les signes et les mots se corrélèrent pour conceptualisersa pensée. Pensée qui ne s’exprime pas par sons, pensée silencieuse mais communication active et pleine de sens.

. Le silence de l’accidenté vasculaire cérébral devenu aphasique ; mais il s’agit que du silence, une fois de plus, de l’absence de parole tant l’expression du regard transperce l’autre et appelle à échanges.

. Le silence du comateux mais qui, paraît-il, est réceptif à sonenvironnement.

( Le silence et la philosophie :

On dit que dans l'Antiquité, c'est surtout Pythagore qui passe pour avoir le mieux compris la haute valeur du silence ; en effet, il soumettait ses disciples pendant trois ans à l'exercice mortifiant de passer pour quantité négligeable ; ensuite, si le disciple «  tenait le coup » il lui prescrivait un silence de cinq années, « estimant que c'estune maîtrise plus difficile que les autres que de maîtriser la langue ».


( Le silence et la solitude :

Nous pouvons nous demander s’il n’y aurait pas quelque chose dans le silence qui pourrait évoquer la solitude, telle que Winnicott l’entend. Cette solitude (tout à fait différente de l’isolement) dont l’enfant fait l’apprentissage en jouant au pied de sa mère silencieuse, et que lepédopsychiatre, à savoir Winnicott, retrouve aussi dans ce qui se passe autour de deux amants après une relation sexuelle qu’il qualifie de satisfaisante. Il s’agirait du silence de la solitude qui peut s’entendre comme une bienfaitrice plongée en soi et protégée par la bienveillance de l’autre.



( Le silence, l’histoire et la politique :

Que ce silence est lourd autour des massacres, desexterminations ethniques et politiques, des tortures et des privations de pensées et de paroles ; l’homme est alors réduit à néant et malgré tout, quelques uns arrivent à résister. La survivance sera accompagnée toute une vie, et même dans l’histoire familiale, d’une douleur indicible mais, là encore, la résilience est possible pour certains.
Une histoire exemplaire me vient à l’esprit.
Il s’agit decelle de la loge maçonnique belge « Liberté Chérie » qui a été créée au camp de concentration d’Esterwegen en novembre 1943 par sept francs-maçons belges déportés pour faits de résistance. Seuls deux frères survécurent à la déportation. Dans le silence du baraquement n° 6, ils ont eu la volonté et le courage de lutter contre la dictature, la barbarie et la déchéance humaine.


( Le silence etla psycho-sociologie :

. silence des femmes battues, enfermées dans leur fierté, dans la peur du quant dira-ton, dans leur culpabilité, dans la peur de la répression, dans la peur du chantage/enfant-otage
. silence imposé aux femmes avec le port de la burqua
. silence des prostitués - femmes et hommes - dans l’exploitation de leur corps, leur isolement social et leur désert affectif
....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le silence de l'apprenti
  • Le silence de l'apprenti
  • Le silence de l'apprenti
  • Silence l'apprenti
  • Silence de l'apprenti
  • Le silence de l'apprenti
  • Le silence de l'apprenti
  • Les pas de l'apprenti

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !