Le suicide

1704 mots 7 pages
1.INTRODUCTION A) Présentation de l’auteur, de l’ouvrage
Emile Durkheim, père fondateur de la sociologie française est née en 1858.En 1887, il devient diplômé d’une chaire de pédagogie et de science sociale à l’université de Bordeaux. En 1893 il publie l’ouvrage « De la division du travail social » qui a aussi été sa thèse de doctorat. En 1895, il publie son œuvre majeur « les règles de la méthode sociologique » que l’on peut considérer comme (le discours de la méthode) de la sociologie. IL créer en 1896 la revue « l’année sociologique » autour de laquelle se créer l’école française de sociologie qui regroupe des penseurs comme Marcel Mauss, Maurice Halbwachs, Georges Davy, Fouconnet…. En 1897, Emile Durkheim est considéré comme le fondateur de la sociologie moderne pour avoir réussi à associer la théorie et la recherche empirique. Influencé par le positivisme il énonça la spécificité du fait social, indépendance du groupe par rapport aux hommes qui le composent et considère les faits moraux comme des sociaux. Pour lui les phénomènes religieux sont caractérisés par le sacré, représentation impersonnelle et collective qui correspond à une transfiguration de la société qui s’adore elle même. Emile Durkheim républicain et universitaire laïc pense que la morale civique enseignée à l’école, doit se substituer à la morale religieuse pour faire des enfants des êtres sociaux. Toujours en 1897 , Durkheim publie le suicide. En 1902 il est nommé professeur à la Sorbonne. Il meurt le 5 novembre 1917 à Paris. La pensée sociologique s’identifie en France au XIXème siècle dans un climat d’intense préoccupation à l’égard du « corps social » des ruptures et des transition qui s’affectent. Pour Durkheim , les multiples approches dont elle sont l’objet ont en commun de répondre « idéologiquement » à des problèmes réels. Ainsi il veut construire une science du « fait social » dont les concepts et les méthodes soient indépendants des structures qui assurent l’intégration des individus

en relation

  • Le suicide
    2263 mots | 10 pages
  • Le suicide
    6522 mots | 27 pages
  • Le suicide
    23950 mots | 96 pages
  • suicide
    3211 mots | 13 pages
  • Suicide
    1139 mots | 5 pages
  • Le suicid
    748 mots | 3 pages
  • suicide
    1565 mots | 7 pages
  • Suicide
    3458 mots | 14 pages
  • Le suicide
    4738 mots | 19 pages
  • Le suicide
    51664 mots | 207 pages