Le terme d'hystérie vient du médecin grec hippocrate, qui supposer ce mot

2328 mots 10 pages
Le conclusion d'hystérie échoir du médecin grec hippocrate, qui supposer ce mot

pour décrire une maladie qui avait déjà été penser par les égyptiens. Le bout est attirer du mot grec hystera, signifiant l'utérus. La atteinte se montrer donc étroitement liée à l'utérus ; la théorie admise figurer que celui-ci se déplaçait dans le corps, créant les symptômes. platon tracer alors ses intérêt et ses manifestations dans timée : « l'utérus est un animal qui désire susciter des enfants. lorsqu'il demeure sans résultat trop de loin après la puberté, il advenir apeuré et, s'avançant à travers le personne et coupant le traversée à l'air, il gêne la respiration, provoque de grandes élancement et toutes espèces de maladies. » au Mesure Âge, les furieux (sorcières, etc.) étançonner considérées comme possédées par le diable et souvent brûlées. La historique firme de loudun à la fin du xviie siècle distribution une idée de la peur que suscitaient ces donzelle et implicitement tout ce qui se renouer à leur sexualité 4.

charles Le Pois fut le indispensable interniste à prétendre avoir situer moralement l'hystérie en 1618, et cette idée fut faire valoir cupidement par thomas willis. Plus tard, le médecin Paul Briquet en dépeindre systématiquement les manifestations qu'il a consigné dans son Traité de l'hystérie chanter en 1855 et basé sur une clinique de 430 tenace vue à l'hôpital de la Complaisance à paris. Il y définit la vice de même que une « aliénation de l'encéphale dont les phénomènes apparents consistent spécialement dans la remue-ménage des brevet vitaux qui se soumettre à la tendresse des pétard affectives et des passions ». Il énumérer un cas d'hystérie masculine pour 20 cas d'hystérie féminine. Il prétendait que cette affection former étourdi chez les pâtisserie mais périodique chez les prostituées. Il a aussi mis en évidence une composante héréditaire (25% des coureuse d'hystériques le devenaient elles-mêmes). Il a plus mis en certitude que l'affection touchait

en relation

  • L'hystérie entre mythes, sorcellerie [3], médecine, neurologie et aliénisme théorie de l'hystérie communiquer par
    1372 mots | 6 pages
  • L'hystérie au milieu de mythes, sorcellerie [3], médecine, névrologie et aliénisme définition de l'hystérie frapper
    1372 mots | 6 pages
  • L'hystérie entre mythes, sorcellerie [3], médecine, neurologie et psychiatrie
    1366 mots | 6 pages
  • Hystérie: cas de katharina
    8168 mots | 33 pages
  • PSYCHOLOGIE CLINIQUE Fiche
    4826 mots | 20 pages
  • Psychothérapie: approche intégrative et éclectique
    9774 mots | 40 pages
  • Cours psychopathologie
    18866 mots | 76 pages
  • la mort imminente
    21546 mots | 87 pages
  • quelques grandes notions en psychologie
    32237 mots | 129 pages
  • 4641 CultureFB
    139097 mots | 557 pages