Le théâtre élisabéthain

1820 mots 8 pages
Le théâtre Elisabéthain.

I) Introduction générale
1) La période
Elisabeth est restée 45 ans sur le trône, Shakespeare a fait beaucoup de pièces pendant son règne mais il en a fait d’autres après sa mort. Elle a était reine au début du XVIème siècle, son père est Henri VIII. Il a décidé de couper les ponts avec l’église catholique par rapport à son divorce, de ce fait il s’est enrichit en s’appropriant les monastères et leurs richesses. Quand il est mort, c’est son jeune fils qui a pris le pouvoir, influencé par sa famille catholique, il a persécuté les protestants. Quand il est mort, sa sœur Marie a pris le pouvoir et cette fois, influencée par sa famille protestante elle a persécutée les catholiques. Elisabeth prendra le pouvoir après la mort de Marie, elle découvre un pays en conflits, elle va faire régner la paix et le calme. La population vivait avant son règne dans l’angoisse, la crainte et la menace d’une guerre civile planée : cela a influencé les dramaturges. Il y a un fort lien entre le théâtre, l’histoire et la religion en Angleterre. Elisabeth a apaisé la population, elle a installé la paix et la prospérité. En 100ans, la population a été multipliée par 4 et Londres est devenue la plus grande ville d’Europe. Vers la fin du XVIème, cette ville sera connue pour son théâtre.

2) La situation du théâtre à Londres.
Elisabeth aime le théâtre et l’encourage, beaucoup de pièces sont jouées à la cour. James 1er aime beaucoup le théâtre lui aussi. Les troupes de théâtre se trouvent sous la protection des rois ou de nobles et aristocrates. Les puritains quant à eux dénoncent le théâtre, le fait de monter sur scène et de jouer un personnage est immoral. Dans la 2ème moitié du XVIème les puritains décident de bloquer les théâtres. En 1642 les théâtres sont fermés sous le nouveau gouvernent de Charles I qui est un puritain. En 1660 ils sont rouverts par Charles II. Shakespeare fait parfois allusion à ces critiques dans ses pièces.
Les autorités locales ne

en relation

  • Le théatre élisabéthain
    1578 mots | 7 pages
  • Le théâtre elisabethain
    481 mots | 2 pages
  • Le thêatre elisabéthain
    366 mots | 2 pages
  • Le théatre élisabethain
    1698 mots | 7 pages
  • Le théâtre elisabéthain
    1103 mots | 5 pages
  • Le théâtre elisabéthain
    977 mots | 4 pages
  • Théâtre élisabéthain
    628 mots | 3 pages
  • Théatre élisabethain
    826 mots | 4 pages
  • Le theatre elisabethain
    636 mots | 3 pages
  • Le théâtre élisabéthain
    2002 mots | 9 pages