Le theatre de l'absurde

25786 mots 104 pages
La poésie au 20e siècle
1. Remarques générales.
Le XXème siècle est très complexe à décrire et est appelé un siècle d’idées : on explore l’esprit de l’homme. Son évolution se traduit par la violence et le désordre des jeunes qui rejettent tout, par l’importance donnée au subconscient. Le XXème siècle a également vu naître beaucoup d’écoles littéraires qui ont toutes eu leurs manifestes et leurs revues mais qui n’ont connu qu’un succès de courte durée. C’est aussi au XXème siècle que la littérature et les beaux arts se sont influencés plus que jamais.
2. La poésie avant 1914.
Le début du XXème siècle est caractérisé par l’influence du XIXème siècle.
Le symbolisme se fait encore sentir dans les poèmes de Henri de Régnier (1864-1936), de Francis Jammes (1868-1938) et de Paul Fort (1872-1960).
L’influence du romantisme peut être ressentie dans la poésie de Anna de Noailles (1867-1933).
A partir de 1908 se manifeste un groupe de poètes autour de Jules Romains (1885-1972) qui veulent substituer à l’étude de l’âme individuelle l’étude de l’âme collective des groupes humains : c’est ce qu’on a appelé l’unanimisme.
Dans cette courte période quatre grands poètes indépendants se font remarquer : Guillaume Apollinaire, Charles Péguy, Paul Claudel et Paul Valéry.
3. La poésie de 1914 à 1945.
Le dadaïsme
C’est un mouvement de révolte pure et totale qui s’affirme dès 1918. Il se caractérise par une désagrégation complète du langage et de la vie de l’esprit, une tendance à l’absurdité, à un renversement ou à une suppression de toutes les valeurs dans une anarchie complète.
Le principal représentant est Tristan TZARA (1896 – 1963) qui en 1918 a publié le Manifeste Dada. Il a dit : “Mettez tous les mots dans un chapeau, tirez au sort, voilà le poème dada !“
D’après lui un poème peut se composer de sons (voyelles et consonnes ou consonnes et voyelles) ou bien de mots préalablement écrits sur des bouts de papier. L’ordre dans lequel on retire les mots constitue

en relation

  • Le Théâtre de l'absurde
    661 mots | 3 pages
  • Le theatre de l’absurde:
    1204 mots | 5 pages
  • Le theatre de l'absurde
    275 mots | 2 pages
  • Théâtre de l'absurde
    574 mots | 3 pages
  • Le théâtre de l'absurde
    558 mots | 3 pages
  • Théâtre de l'absurde
    507 mots | 3 pages
  • Le théâtre de l'absurde
    303 mots | 2 pages
  • Le théâtre de l'absurde
    1426 mots | 6 pages
  • Théatre de l'absurde
    1338 mots | 6 pages
  • Theatre de l'absurde
    632 mots | 3 pages