Le végétasime

917 mots 4 pages
Plan de travail

Intro
Le végétalisme, une idée précise qui soulève bien des interrogations.
Qu’adviendrait-il si tout le monde deviendrais végétalien?

Développement
Aspect numéro un du mouvement végétalien est la lutte contre la cruauté envers les animaux. Chaque jour, au Canada, 2 millions d’animaux sont tués en abattoirs. Ça porte à réflexion.
Ce n’est pas un secret pour personne, le mouvement végétalien prône la protection des animaux. Cette protection est bien entendu avantageuse pour les animaux, eux-mêmes, mais aussi pour la société, et ce sous plusieurs aspects.
Premièrement, il a été prouvé qu’une surconsommation de viande pouvait apporter sont lots de maladies chez l’être humain. Sans compté les différents virus et bactérie que les abattoirs ne réussissent pas à éliminer avant la mise au marché des produits d’élevage. Une population mondiale végétalienne serait donc extrêmement bénéfique pour la santé de la société.
De plus, l’élevage est pointé du doigt en ce qui attrait à la sous-alimentation des pays défavorisé. En effet, L'élevage détourne des ressources nécessaires à l'alimentation humaine. Les matières utilisé pour nourrir les animaux qui sont destinés à nous nourrir serait amplement suffisant pour nourrir énormément de pays en difficulté.
Le végétalisme pourrait donc, en plus la lutte contre la cruauté envers les animaux, être d’un grand coup de pouce pour la société.

La consommation de viande nous affecte indirectement et de façon sournoise chaque personne.
En effet, les effets de cette consommation n’affectent pas seulement les animaux mais aussi tout l’environnement dans lequel nous vivons.
Premièrement, l’élevage est une des principales causes d’émission de gaz à effet de serre. Déforestations pour l’extension des pâturages et des terres arables pour la culture fourragère, carburant, chauffage des bâtiments d’élevage, pour ne citer que ceux-ci.
Deuxièmement, qu’est-ce que est essentielle à notre vie? L’eau. Sans

en relation