Lecture analytique : baudelaire, "l'invitation au voyage"

Pages: 9 (2031 mots) Publié le: 14 mars 2011
Baudelaire « L’invitation au voyage »

Introduction
Comme le suggère la troublante alliance du titre, Les Fleurs du Mal, Baudelaire dans ce recueil poétique publié en 1857, oscille entre deux « postulations simultanées, l’une vers Dieu, l’autre vers Satan ». Il apparaît ainsi déchiré entre la bestialité et la spiritualité, le spleen et l’idéal, dans la première section des Fleurs du Mal.
Dans« L’invitation au voyage », c’est le versant Idéal qui est concerné. Dans ce poème dédié peut-être à Marie Daubrun, la jeune femme aux yeux verts, il évoque le rêve d’un voyage auquel il associe la femme aimée.
Au cours de ce triptyque (tableau à trois volets, composition de peintre dans le goût des peintres flamands du 17ème siècle), souligné par l’harmonie du rythme et du refrain, l’impressionde bonheur s’accroît jusqu’au couronnement. En quoi la lecture du poème justifie-t-elle son titre ?
L’invitation s’adresse à une femme aimée vecteur de rêve et dispensatrice de bonheur. Nous dégagerons trois centres d’intérêt dans cette lecture analytique : l’évocation de la femme aimée et celle des lieux qui nous permettrons de mieux cerner les composantes du bonheur selon Baudelaire.

IL’évocation de la femme aimée
1)Elle est double (strophe 1)
*douceur
Elle est exprimée grâce aux déterminants possessifs : « Mon enfant, ma sœur. » Révèle une complicité entre le poète et la femme, comme un murmure, renforcée par les allitérations en nasales : « enfant » ; « ensemble » ; « ressemble » …etc. Cette complicité est spirituelle : « pour mon esprit » V.9.
Les rimes plates et riches en« oeur » dans « sœur » et « douceur » --} tendresse profonde pour la femme. Enfin, la femme est fragile, avec ses yeux « Brillant à travers leur larmes », la femme a des sentiments exacerbés qui la fragilise. Cependant, la femme est double, derrière son apparente douceur, elle reste néanmoins dangereuse.
*danger
« Charme » : étymologiquement --} envoutement, un envoutement maléfique. A celas’ajoute le terme : « Mystérieux », renforcé par la diérèse sur le « i ». Mise en relief d’un deuxième versant chez la femme, caché, d’où le danger. Enfin le nom « traître » rappelle l’ancien testament, et le péché originel. C’est donc une « nouvelle Eve », qui tend à égarer l’homme, une femme synonyme de danger.
==} Duplicité de la femme.
2)Elle est toute puissante
*incarne l’amour total-L’amour total est caractérisé par trois infinitifs : « aimer » ; « vivre » ; « mourir ». --} L’amour donne la vie, la vie qui est couronnée par la mort. La plénitude de cet amour est accentuée par les vibrantes en « r » présentes dans chacun de ces termes. Ils sont ainsi reliés par des liaisons euphoniques (harmonie des sons). De plus, on passe de la première personne au V.1 à la 2ème au V.2 avantd’assister à la fusion des deux dans le V.3. Progression : « mon »--} « songe »--} « ensemble ». La puissance de la femme lui vient donc de l’amour total et puissant qu’elle exerce, mais aussi de sa capacité à commander au paysage.
*commande au paysage (strophe 3)
Tout est organisé autour de son regard, en témoigne le verbe : « vois ». Le présentatif « C’est » insiste quant à lui sur le rôle déterminantde la femme dans la construction du paysage : « C’est pour assouvir ton moindre désir » De plus, la deuxième personne et la forme d’insistance superlative « moindre » achèvent de montrer que le paysage est fonction de la femme.
On remarque d’autre part des enjambements, aux V.29-30 et 32-33. Ceux-ci s’ajoutent à l’élan qui converge vers la femme. --} Elle est comme un phare dans la nuit, toutconverge vers elle. Les « vaisseaux », du « bout du monde » la rejoignent. Elle est le lieu d’un mouvement de convergence, mais également d’évasion vers l’extérieur.
TR : Le paysage ne prend son sens que par la femme. Mais quel paysage ?

II Le paysage
1)Il est double
*Peut être Hollandais…, relevant d’une Hollande esthétique.
Tout d’abord avec l’opposition intérieur/extérieur....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Lecture analytique baudelaire «l'invitation au voyage», 1857.
  • Lecture analytique l'invitation au voyage
  • L'invitation au voyage, lecture analytique
  • Baudelaire bohémiens en voyage lecture analytique
  • Lecture analytique les fleurs du mal, l'invitation au voyage
  • L'invitation au voyage, baudelaire
  • Baudelaire
  • L'invitation au voyage charles baudelaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !