Lecture analytique : Corneille : L’Illusion comique (I, 1)

Pages: 9 (2154 mots) Publié le: 18 septembre 2014
Lecture analytique : Corneille : L’Illusion comique (I, 1)
Vers 1 à 65
Travaux préparatoires :
Pridamant et Dorante sont devant la grotte. Alcandre est au départ dans la grotte puis va en sortir. La grotte est un espace qui est peu fréquent. C’est un endroit mystérieux, isolé, sombre, rural, pastoral, relié à la campagne, à l’écart des villes. A la fin de l’acte, Pridamant et Alcandrerentrent dans la grotte.
Pridamant est venu chercher des nouvelles de son fils, qu’il n’a pas vu depuis 10 ans. Son fils s’appelle Clindor. La sévérité exagérée de Pridamant a poussé Clindor à quitter son père. Ce conflit est un conflit classique de l’univers de la comédie. En général, les pères ont une autorité exagérée, comme ici.
Alcandre propose à Pridamant de voir la vie de son fils sous uneillusion, un tour de magie. Il l’emmène donc dans sa grotte pour voir cela. Cette illusion est précédée d’un récit narratif. Dès le premier acte, la pièce renvoi à un mot du titre « Illusion » qui est le mot le plus important du titre.
Le titre : comique a le sens de amusant, plaisant, touche au théâtre. L’illusion c’est ce qui a l’apparence du vrai mais qui ne l’est pas. Mais aussi, peut désigner lamagie, l’artifice par lequel on trompe, un potentiel tour de magie. Le titre signifie donc : Illusion théâtrale.
Introduction :
On est confronté à une scène d’exposition car c’est la 1ère scène. Scène d’exposition est différent de l’exposition, c’est tout le mouvement de présentation et d’entrer dans l’intrigue et ça peut aller plus loin.
Toute scène d’exposition est par définitionartificielle au départ, le travail du dramaturge est de la rendre naturelle.
Fonctions de la scène d’exposition : elle lance l’intrigue, elle présente les personnages et pose un cadre spatio-temporel. C’est un mouvement d’ouverture qui est marqué par des gestes, des mouvements. On va étudier ces 3 fonctions plus tard.
Personnages présents : Dorante et Pridamant qui disparaitront ensuite au cours del’intrigue, notamment Dorante. Ce sont 2 anciens amis qui n’ont pas le même âge. Ce duos autorise le ton de la confiance par lequel le spectateur va être informé des informations importantes de l’intrigue, cela rend naturelle l’exposition. L’information principale et essentielle c’est la quête de Pridamant qui cherche des nouvelles de son fils. Pourtant, Alcandre semble être la figure dominante alors quec’est un personnage absent. Il occupe toute l’attention des 2 personnages. Alcandre est un magicien attaché au merveilleux, sombre et inquiétant. Alcandre est un personnage qui est très loin des futures règles de la vraisemblance classique et c’est probablement un personnage baroque. On peut faire l’hypothèse que ce magicien possède d’étroites ressemblances avec Corneille lui-même. Ils ont uneposition de metteur en scène. Ils ont de nombreuses qualités en commun.
Problème : En quoi le portrait d’Alcandre transforme-t-il cette scène d’exposition en réflexion sur l’art du théâtre ?
I. Une scène d’exposition mystérieuse et baroque
Examiner les 3 fonctions traditionnelles de la scène d’exposition. A travers elles, Corneille chercher 2 objectifs :
En dire assez pour que l’immersion duspectateur soit réussie
Ne pas en dire trop pour piquer sa curiosité et son désir
1. Un cadre spatio-temporel baroque
Le cadre spatio-temporel est mystérieux, intriguant
Le temps : C’est dans la journée, on peut supposer que c’est plutôt le matin car à la page 29 : «  Ce soir si bon lui semble, ». Il y a peu d’indicateurs temporels.
Le lieu : espace pastoral (qui est lieu à la campagne),référence de la grotte et au rocher (v.2 v.7) ; ces deux mots sont précédés de démonstratifs qui attestent de la présence sur la scène. Tout l’acte I contient des références à la campagne (p25 : « noble de campagne » v.72). La pastorale est un genre théâtral au 17ème siècle. L’atmosphère et la lumière montrent le mystère du lieu qui rappelle le clair-obscur baroque. (ex : v.3-4 : « aux rayons d’un...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'illusion comique de corneille i, 1
  • Lecture analytique acte i scène i l'illusion comique (corneille, 1636)
  • Lecture analytique, l'illusion comique de corneille
  • Lecture analytique l'illusion comique acte i scène 1
  • Lecture analytique "l'illusion comique"
  • Fiche de lecture 'l'illusion comique' de corneille
  • Lecture analytique: Corneille – L’illusion comique – V – 5 . 1636
  • Lecture analytique acte 1 scene 7 l'illusion comique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !