Les émotions

Pages: 8 (1969 mots) Publié le: 4 décembre 2013
Les émotions :
Introduction :

 Du latin motio : action de se mouvoir, mouvement. Le mot "émotion" provient du mot français "émouvoir".
 L'émotion est associée à l'humeur, au tempérament, à la personnalité et à la disposition et à la motivation.

I/ La définition de l'émotion :
1) Définition générale

- Définition : une émotion est une réaction physique et psychologique à unesituation. Elle se manifeste d’abord intérieurement pour ensuite exprimer une réaction extérieure. Cette réaction est provoquée par la confrontation à une situation/à la réalité. C’est une réponse donné à une interaction avec nous même ou les autres. Celle-ci est inséparable de la conscience donc elle est propre aux humains. Il est presque impossible de donner une définition claire et précise de l’émotioncar il y a plusieurs facteurs qui entrent en jeu : psychologique, moteur, physique, physiologique… Terme polysémique.
- Ne pas confondre l’émotion avec :
- - Sensation : qui n’est que physique, la sensation est une conséquence physique directe.
- - Sentiment : Le sentiment n’a pas de manifestation réactionnelle, tout se passe à l’intérieur. Même si une un amas de sentiment peut provoquerdes états émotionnels.
- - les résultats d'émotions :les expressions émotionnelles. Les individus agissent souvent d'une manière déterminée par leur état émotionnel, par exemple dans le cas des pleurs, du combat ou de la fuite.

2) Une perspective évolutive
 L’un des premiers traités sur l’émotion est celui de René Descartes. Dans « les passions de l’âme », il identifie 6 émotions « simples »: l’amour, la joie, la tristesse, l’admiration, la haine et le désir. Toutes les autres émotions seraient composés de quelques une de celles cis. A l’époque, le terme était plutôt « passion » mais il y a eu une évolution du terme, si bien qu’aujourd’hui nous pouvons dire que « passion » est l’équivalent d’ « émotion » (même si il y a quand même une grande différence au niveau de la soumissionextérieure). Dans son traité il préconise notamment comment on peut arriver à maitriser ses émotions, être maitre de celles cis. En effet, si on ne les contrôle pas elles peuvent être nuisibles pour l’homme si on les laisse s’emparer de nous. Tout l’ouvragepivote autour des émotions/passions, il passe la majeure partie de l’ouvrage à les démembrer et à expliquer leurs effets. Il parle d’abord des passions primitives pour ensuite se pencher sur les passions particulières. Par exemple le mépris et l’estime seraient des dérivés de l’admiration. De plus, il affirme que la générosité est la plus grande émotion pour les effets qu’elle apporte à l’homme.Il se focalise aussi sur le lien entre l’esprit (les émotions) et le corps. Comment le psychisme peut-il avoir des conséquences nos réactions corporelles ? Pour lui le lien réside dans la glande pinéale : lessensations sont transmises par des organes sensoriels qui vont jusqu’à la glande pinéale. De là la glande pinéale transmet l’information au cerveau.

 Darwin : The expression of the Emotions in Man and Animals en 1872
- A l’époque des chasseurs cueilleurs (quand les hommes n’étaient pas encore sédentarisés), nos ancêtres devaient se déplacer constamment pour pouvoir manger/se nourrir. Quand ils sedéplaçaient, ils étaient confrontés à des situations inattendues/ beaucoup de changement : changement de climat, de paysages, de prédateurs… De là, ils devaient s’adapter rapidement aux situations nouvelles. Selon Darwin, cette réaction innée et volontaire va devenir au fil du temps un réflexe. Faculté d’adaptation de l’organisme vivant.
- 2ème principe : Les émotions se transmettent surtout par...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les emotions
  • Son et emotions
  • EMOTIONS ET EMOTIONS
  • Les émotions
  • Emotions
  • Les émotions
  • Emotion
  • Les émotions

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !