Les châtiments

2765 mots 12 pages
Les châtiments :

Dimension à la fois historique et politique. Il faut une mise en perspective avec des événements de l'époque.
Nous sommes à un tournant dans la vie de Hugo. Avant la révolution de 1848 qui met fin à la monarchie de juillet. Hugo a 46 ans, il est entré très jeune à l'académie française. Il est devenu père de France en 45. Il appartient à la chambre des pères, une sorte de sénat. Louis 18 la créer en 1814, c'est lui même qui choisit les pères, il anoblit les roturiés. De père en fils. Louis Philippe fais évolué cette chambre, il annule l'hérédité.
C'est un dignitaire monarchique. Carrière d'homme de droite. Avant 48, il est orléaniste, donc royaliste. Il veut dénigré la révolution de 1789. Dans sa jeunesse il a considéré que la révolution est un recul par rapport à la phase des lumières. Cromwell, texte, historiquement l'avènement du christianisme a marqué un tournant, donc un signe positive. Donc il y a un passage à gauche, « écrit en 1846 » qui est en faite écris 54 (J'ai grandis) (poème des contemplations). Il assume son parti.
Il reste tout de même monarchiste. Il défend l'idée d'une régence de la duchesse d'Orléans (veuve du duc d'Orléans, belle fille de Louis Philippe, mère du futur roi).
Hugo n'est pas prêt à l'avènement de la République. Il veut un poste comme ministre.
Au tout début de la révolution, il n'est pas enthousiasme, il considère que la république est prématurée. Il se méfie de l'extrême gauche socialiste,parce qu'il pense qu'elle peut nuire à l'ordre social, aux libertés il reste un modéré. Il accueille la république. Le 10 décembre 48, il écrit à Paul Lacroix : Je veux l'influence et non le pouvoir,il se présente en juin 48 comme député. Il siège comme député. Il y a eu des émeutes, entre le 23 et 26 juin 1848,il ouvre les yeux sur la condition ouvrière, Les misérables sont né de cette expérience de la misère de la vie ouvrière (visite à Lille). Il demande des mesures sociales.
Hugo va de plus en plus voté avec

en relation

  • Les chatiments
    360 mots | 2 pages
  • Les chatiments
    654 mots | 3 pages
  • les chatiments
    4648 mots | 19 pages
  • Châtiments
    608 mots | 3 pages
  • Les châtiments
    275 mots | 2 pages
  • Les chatiments
    323 mots | 2 pages
  • Le chatîment
    796 mots | 4 pages
  • Les Chatiments
    962 mots | 4 pages
  • Les châtiments
    1299 mots | 6 pages
  • Les chatiments
    1056 mots | 5 pages