Les classiques

Pages: 20 (4785 mots) Publié le: 9 novembre 2014
Sommaire




Introduction 2
I. Ricardo, premier grand théoricien de l’économie moderne 3
Ses débuts 3
Théories 3
La supériorité du libre échange 4
II. John Stuart Mill, défendeur d’une nouvelle société 6
Ses débuts 6
Son parcours 6
D’un point de vue économique 6
D’un point de vue moral 7
III. Claude Frédéric Bastiat, économiste, politique et polémiste libéral 7
Ses débuts7
Sa pensée 8
Son influence aujourd’hui 9
IV. Malthus, économiste pessimiste 9
Présentation de l’auteur 9
La loi de la population 9
Remise en cause de la loi de Say 11
Conclusion 13
Sources 14


Introduction

Souvent, on attribue la naissance de la pensée économique aux classiques. Avec la révolution industrielle, ainsi que la naissance de l’économie, on a le sentiment de lanaissance d’une pensée nouvelle.
Le terme de « classique » vient entre autre de Marx, qui oppose dans Le Capital, ce qu’il appelle l’économie politique classique à l’économique vulgaire. L’économie politique classique est une économique politique avec une intention scientifique et un raisonnement rigoureux, contrairement à l’économie vulgaire, qui désignerait les pensées du sens commun. Marxregroupe dans l’économie politique classique, les auteurs qui ont cherché à s’appuyer sur la notion de travail pour fonder la valeur, et non pas à l’utilité. Marx reconnaît l’apport de ce qu’il appelle les « Classiques », comme une tentative intellectuelle de réflexion d’une véritable pensée économique qui sorte des préjugés. En un certain sens, Marx prolonge les Classiques.
Au sens courant, on appelleclassiques les économistes à partir d’Adam Smith jusqu’aux années 1870, qui le plus souvent, raisonnement en valeur de travail, des auteurs qui défendent le libéralisme économique et qui sont conçus comme les fondateurs de l’économie politique moderne.
Nous allons notamment vous présenter quelques auteurs (Ricardo, Mill, Bastiat et Malthus) et leurs théories.

Ricardo, premier grandthéoricien de l’économie moderne
Ses débuts
David Ricardo est né en 1772, il est le troisième enfant d’une famille bourgeoise de financiers juifs. Sa famille a immigré des Pays Bas vers l’Angleterre.
Très vite le jeune Ricardo est confronté aux enjeux économiques de son pays. Il intègre la Bourse de Londres à l’âge de 14 ans, en compagnie de son père. Il commence à ce moment précis à apprendre lefonctionnement de la finance. A l’âge de 21 ans, il rejette sa famille et s’enfuit. Suite à cette rupture, le jeune Ricardo devient agent de change. Ses premiers écris paraîtrons dans une revue nommée Morning Chronicle. En 1819, il rentre au parlement britannique en tant que député, où il siègera jusqu’en 1823 date de sa mort.

Théories
Ricardo publie son Essai sur le haut prix du lingot. Il ydéveloppe la thèse qui explique que l’excès de billet contribue à la dépréciation de la monnaie anglaise ; dans le contexte des guerres napoléoniennes. Cet écrit influencera la rédaction du « Bullion Report » par la commission de la Chambres des communes.
En 1815 est publié l’Essai sur l’influence des bas prix du blé sur les profits du capital. Il publie en 1817 son œuvre majeur : Des principes del’économie politique et de l’impôt. Cette œuvre sera plusieurs fois modifiée au cours de sa vie.
Ricardo avait également analysé le principe des rendements décroissants, notamment celui des terres agricoles: plus la population augmente et plus il est nécessaire de mettre en culture de nouvelles terres. Cependant ces nouvelles terres seront moins fertiles que les premières et de ce fait moinsproductives. Ainsi, le prix des denrées alimentaires va augmenter, faisant augmenter les salaires (salaire de subsistance ici, c’est-à-dire celui qui permet de payer le minimum vital nécessaire aux travailleurs), et qui dit hausse des salaires dit baisse des profits. Cette baisse des profits mène à un ralentissement de l’activité économique et à long terme cela peut mener à un état stationnaire....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les classiques
  • classique
  • Classique
  • Classiques
  • Les classiques
  • Classique
  • Les classique
  • les classiques

DISSERTITIONS POPULAIRES

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !