Les comedies

776 mots 4 pages
Sujet de type II : dissertation

I) Qu’est-ce qui fait que les comédies vieillissent ?
1) Un genre réputé « facile »
Traditionnellement en France, la comédie est perçue inférieure à la tragédie. Son écriture semble plus facile, moins travaillée, moins marquante peut-être parce qu’elle est en prose. Elle ne bénéficie pas du rythme de l’alexandrin.
Elle présente une action diversifiée qui se fonde sur des ressorts multiples et là encore il semble qu’elle y perde en intensité.
Ex : Molière a tout au long de sa carrière été tenté par la tragédie et a composé des comédies en quelque sorte « par défaut ».
2) Un genre marqué par une époque
Les comédies s’inscrivent dans un genre théâtral dont les codes sont étroitement liés à une culture et parfois nous semblent désuets.
Ex : le théâtre de boulevard est lié à la culture bourgeoise dominante au XIXe et au XXe Les Boulingrin, Les gaietés de l’escadron de Courteline ; Les oeufs de l’autruche de A. Roussin ; La potiche de J. Poiret etc.
3) Rire et pleurer
La comédie est condamnée à vieillir plus vite que la tragédie de par la nature même de l’émotion qu’elle suscite. La comédie fait rire (ou tout au moins sourire) parce que le rire se fonde en grande partie sur l’effet de surprise (un jeu de mots nouveau, un retournement de situation inattendu etc.)
A l’inverse la pièce sérieuse porte à la réflexion voire les larmes, la tragédie même suscite l’effroi et ces sentiments n’ont pas de raison de s’émousser avec le temps. L’horreur ou le chagrin semblent devoir perdurer là où le rire s’éteint.
Ex : la malédiction de Phèdre fait toujours frémir tandis que les infidélités conjugales d’un vaudeville quelconque nous paraissent désuètes.
II) Pourquoi certaines comédies perdurent-elles ?
1) Symboles d’une époque
Elles sont le témoignage d’une époque. On les regarde avec plaisir parce qu’elles sont le reflet d’une société qui a disparu.
Le spectateur éprouve une sorte de nostalgie ou il souhaite simplement posséder des

en relation

  • la comédie
    376 mots | 2 pages
  • La comédie
    646 mots | 3 pages
  • La comédie
    339 mots | 2 pages
  • comédie
    1334 mots | 6 pages
  • Comedie
    392 mots | 2 pages
  • La comédie
    621 mots | 3 pages
  • La comédie
    1077 mots | 5 pages
  • La comédie
    640 mots | 3 pages
  • La Comédie
    946 mots | 4 pages
  • La comédie
    347 mots | 2 pages