Les confessions de Rousseau

Pages: 23 (5513 mots) Publié le: 22 avril 2014

Dissertation
 
Rarement un écrivain a-t-il été aussi controversé que Jean-Jacques Rousseau, en son temps et même après : comme penseur politique et philosophique, il a été caricaturé par ses contemporains, Voltaire lui écrivant avec son ironie habituelle qu’en lisant Le Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes, « il prend envie de marcher à quatre pattes » ;comme homme, Rousseau s’est fâché avec à peu près tous ses contemporains illustres, de Diderot à Hume, en passant par d’Holbach, Grimm et Voltaire ; comme homme de lettres, enfin, on s’est rapidement offusqué contre ses Confessions, d’abord lors des lectures publiques qu’il donne en 1670, qui furent rapidement interdites, sans doute par l’entremise de Mme d’Epinay, ensuite lors de la premièrepublication de l’autobiographie, en 1682. Parmi les reproches faits à Rousseau, la revue L’Année littéraire relève l’inintérêt des « fadaises de son enfance », ainsi que le caractère choquant de certains de ses aveux et l’orgueil de son auteur. Par la suite, la question de la véracité des Confessions a longtemps été au cœur des débats : Rousseau a-t-il vraiment été aussi sincère qu’il le prétend ?N’a-t-il pas une fâcheuse tendance à se victimiser plus que de raison et à se prétendre plus innocent qu’il ne l’est ?
Loin de cette tradition qui consiste à porter un jugement moral sur Rousseau, Jean Starobinski, conformément au parti pris de ce qu’on a pu appeler la critique de la conscience ou critique thématique, décide dans son ouvrage fondamental La Transparence et l’obstacle d’analyser l’œuvrede l’écrivain pour ce qu’elle est, d’une manière interne et sans jugement de valeur. Au sujet du rapport des Confessions à la vérité, il écrit : « la vérité que Rousseau veut nous communiquer n'est pas l'exacte localisation des faits biographiques, mais la relation qu'il entretient avec son passé. Il se peindra doublement, puisqu'au lieu de reconsidérer simplement son histoire, il se racontelui-même tel qu'il revit son histoire en l'écrivant. Peu importe alors qu'il comble par l'imagination les lacunes de sa mémoire ; la qualité de nos rêves n'exprime-t-elle pas notre nature ? » Selon Starobinski, Rousseau, arrivé au seuil de la vieillesse, reconstruit son passé en le revivant par l’écriture. Il n’y a donc pas toujours d’exactitude quant aux événements passés, et même, certains épisodesrelèvent de l’imagination et non de la mémoire, car Rousseau se peint « doublement » : à travers le récit de sa vie, il se raconte aussi  tel qu’il est au moment de l’énonciation, et pas seulement comme celui qu’il était au moment des faits. Rousseau recréerait ainsi son passé à la lumière de son présent.
Que penser de ce rapport à la vérité tel que le décrit Starobinski ? Si la vérité totale sursoi semble impossible, de par la subjectivité propre à chaque individu, peut-on réellement affirmer que Rousseau, parvenu à un âge avancé, « comble par l’imagination les lacunes de sa mémoire » ? Ses Confessions ne seraient alors plus réellement un récit fidèle de sa vie passée, mais un ensemble de « rêveries d’un promeneur solitaire », pour parodier le titre de sa dernière œuvre. Or, l’enjeudesConfessions n’est ni celui des Rêveries, ni celui des Dialogues ou Rousseau juge de Jean-Jacques. Ces trois œuvres envisagent la connaissance de soi d’une manière différente. Les Confessions ne sont-elles pas plutôt un effort, nouveau dans la littérature, pour parvenir à donner aux lecteurs une connaissance parfaite, exacte et exhaustive de l’auteur, à travers une narration détaillée de sa vie dansson ensemble ? Dès lors, comment résoudre cette tension, cette contradiction apparente, entre d’un côté une reconstruction du passé en le revivant par l’écriture, et de l’autre une envie d’être « transparent » aux yeux de ses lecteurs ? Ne doit-on pas, pour résoudre ce paradoxe, redéfinir la notion de vérité, pour passer d’une vérité des faits à une vérité de l’âme ?
Dans un premier temps,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Confessions , rousseau
  • Rousseau les confessions
  • Rousseau les confessions
  • Rousseau les confessions
  • Les confessions-rousseau
  • Les confessions de rousseau
  • Les confessions de rousseau
  • Rousseau : confessions

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !