Les confessions de s. augustin

Pages: 6 (1323 mots) Publié le: 4 décembre 2012
Les Confessions de S. Augustin
Synthèse du cours (1) : Introduction
1. Situation historique de S Augustin
A partir du IIe siècle après J.C., on assiste à un développement rapide du christianisme dans la partie hellénophone de l’empire, puis à Rome. Cependant, si cette religion essaime, elle ne connaîtra une réelle expansion qu’au 3e siècle. Cela dit, cette expansion n’est pas différente decelle des religions orientales (cultes à mystère liée à une spiritualité plus développée que dans la religion ritualiste romaine). Le problème que pose le christianisme, c’est son exclusivisme. Il n’y a qu’un seul Dieu auquel il soit légitime de sacrifier. Il est donc exclu pour un chrétien de sacrifier à l’empereur. Or, pour les empereurs païens, seuls les actes de piété de tous les habitants del’empire peuvent maintenir la pax deorum et sauver l’empire des fléaux qui le guettent. En outre, le culte impérial est devenu une pierre de touche de la religion romaine. Le basculement se fait avec la conversion de Constantin en 312 (et sa victoire totale contre ses concurrents en 324). Constantin fait du christianisme sa religion personnelle (qu’il favorise par des dons, des constructions, desfacilités) et promulgue l’Edit de Milan en 313 qui institue la liberté de culte. Finalement, c’est Théodose (empereur en 379) qui impose le christianisme comme religion d’Etat. En 391, le paganisme est interdit, y compris comme culte privé. A sa mort, l’empire fut divisé entre ses deux fils, l’un chargé de l’Orient, l’autre de l’Occident. L’empire d’Orient, hellénophone, plus dynamique et plusriche économiquement se maintient à travers l’empire byzantin jusqu’au XVe siècle. L’empire d’Occident se délite progressivement aux Ve et VIe siècles.
Augustin d’Hippone occupe une situation particulière dans l’histoire de la philosophie : c’est le passeur entre deux époques, deux traditions du monde occidental, celle de la culture ancienne, gréco-latine, et celle du monde chrétien. Il meurt en 430(le 28. 08), alors que les Vandales assiège la ville d’Hippone dont il est évêque, et que l’Empire romain s’écroule. En même temps, Augustin reste dépositaire de la culture antique (même s’il connaît peu le grec) dans la mesure où il a reçu une éducation classique. Il est le né le 13 novembre 354. En 370, il va étudier la rhétorique à Carthage, puis il va l’enseigner à Carthage puis à Rome de382 à 384. Pendant ses années d’études il reçoit une formation essentiellement littéraire. En philosophie c’est un autodidacte, il découvre d’abord l’Hortensius de Cicéron, qui est une exhortation à la philosophie et qui, de son propre aveu, va avoir un impact déterminant sur sa pensée ; puis il lira les Catégories d’Aristote et les libri platonicorum. En
2
384, il arrive à Milan, où il rencontrel’évêque Ambroise qui va le convertir au christianisme (auparavant il été manichéen). A partir de là, il va renoncer à toute charge administrative. En 386-387, il se retire à Cassiciacum avec quelques proches pour se préparer au baptême. Cette retraite donne lieu à plusieurs dialogues philosophiques, dans le style antique. En 391, il arrive à Hippone dont il deviendra évêque. Son oeuvre estessentiellement pastorale, même si l’on peut signaler quelques textes « philosophiques » importants : De doctrina christiana (396-414), les Confessions (397-401), La Trinité (400-426), La cité de Dieu (412-427). Rédaction des Confessions peu après son accession à la charge d’évêque. L’oeuvre est écrite dans une période assez brève (3 ou 4 ans). C’est une oeuvre apologétique qui vise à la défense dela religion catholique, et à l’éloge du Dieu chrétien : défense et illustration de la foi chrétienne. Cf. Les révisions (BA, 12) : « Les treize livres de mes Confessions louent le Dieu juste et bon pour mes bonnes comme pour mes mauvaises actions et ils excitent vers lui l’esprit et le coeur de l’homme » (p. 461).
2. Contexte philosophique
Développement d’un courant de littérature dogmatique...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Confessions de Saint Augustin
  • les confessions de st augustin
  • Les confessions de saint augustin
  • Les confessions de saint augustin
  • Confessions de saint augustin
  • St augustin. confessions
  • Confessions Saint Augustin
  • Résumer "les confession" saint augustin

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !