Les conflits sont-ils un business ?

Pages: 5 (1170 mots) Publié le: 14 mars 2011
Les conflits sont-ils un business ?

L’histoire mondiale recense d’innombrables conflits à travers les continents. Antagonismes idéologiques ou religieux, différences ethniques, volonté de conquête territoriale, ou encore l’accès à des intérêts vitaux en constituent les principales motivations. Cependant cette multiplication des conflits à travers le monde ne s’expliquerait-elle pas par desintérêts économiques non négligeables pour les pays concernés ? Autrement dit, un conflit ne serait-il pas paradoxalement une source de revenu conséquente pour ses protagonistes ? C’est la thèse que nous nous efforcerons de développer ici à travers plusieurs arguments allant dans ce sens.
Tout d’abord, il apparait comme évident que chaque guerre occasionne une stimulation de la production d’armes àtravers les pays fabricants, ceci afin d’entretenir le conflit existant. Les besoins en armement deviennent plus important à la suite de l’éclatement d’un conflit, ce qui va inévitablement stimuler les ventes. Ainsi les pays exportateurs d’armes voient leurs recettes fortement augmenter en temps de guerre. Selon le Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI), le volume mondial destransactions d’armement est passé de 30 milliards USD en 2000 à 50 milliard USD en 2004, période correspondant au déclenchement des deux guerres Afghanistan et Irak. Ceci illustre bien notre propos. Les états ont donc pleinement intérêts à ce que des conflits subsistent au premier rang desquels les USA, la Russie et la France, soit 3 des 5 membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU, quireprésentent plus de 2/3 des ventes mondiales d’armes entre 2001 et 2005.
Par ailleurs, on sait que l’un des enjeux majeurs d’un conflit concerne le contrôle des ressources stratégiques (tels le pétrole, les minerais, le gaz naturel …) disponibles sur la zone du dit conflit. Ce contrôle va être directement générateur de retombées financières pour le pays détenteur. Comme la plupart des économiesoccidentales sont dépendantes du pétrole (en 2008, 12 des 20 premières firmes privées mondiales sont des entreprises pétrolières ou automobiles) et que de nombreuses voies de communication (fleuves, détroits) représentent une part importante de l’économie de certaines régions, il apparait comme évident que ces zones géostratégiques font ou ont fait l’objet de convoitises. A titre d’exemple, un blocage ducanal de Suez, qui constitue la troisième source de devise pour l’Egypte, couterait environ 7 millions USD par jour. Ainsi, afin d’illustrer notre propos, nous citerons l’exemple des firmes américaine Halliburton (Leader mondial des équipements pétroliers) et Bechtel (Leader US du BTP) qui ont obtenu, grâce à la guerre en Irak, de juteux contrats de reconstruction du pays. Les USA avaient donctout intérêt à déclarer la guerre au régime totalitaire de Saddam Hussein et à ses armes de destructions massives…
En outre, on note une privatisation croissante du secteur de la Défense dans les pays du Nord (USA, UE, Suisse …) et notamment la montée en puissance des Sociétés Militaires Privées (SMP). Ceci est une autre preuve de la rentabilité des guerres et autres conflits armés. En effet, lebesoin de sécurité augmente et les SMP ayant une plus grande liberté d’intervention, conjugué à un savoir-faire parfois supérieur à celui d’une armé d’état, sont de plus en plus sollicitées tant par les Etats eux même que par l’ONU (protection de convois en zone à risques par exemple). L’Afrique constitue à cet effet un juteux marché pour ces sociétés comme en témoigne l’accord passé par lesautorités Somaliennes en juin 2008 avec la SMP française SECOPEX, afin d’assurer la sécurité des eaux et l’industrie de la pêche face à la piraterie locale.
Par ailleurs, tout conflit engendre une économie souterraine et divers trafics en tout genre (armes, prostitution) qui vont également générer de nombreux profits à leurs divers parties prenantes. Les SMP entretiennent d’ailleurs leur sulfureuse...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Business
  • Business
  • Mon business
  • Business
  • Business
  • Business
  • Businesse
  • Business

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !