Les connaissances

1135 mots 5 pages
Précédent : Retour à l'accueil Suivant :

0 Tweeter Tweeter 0

Progamme Terminale Programme Première Brevet Histoire-Geo QUIZZ

Lundi 2 janvier 2012

Etre ouvrier en France (1830-1975).

I. Les mutations du travail ouvrier.

Définition: un ouvrier est un travailleur qui loue sa force de travail à un patron.

a°) 19eme siècle: la naissance d'une classe.

Jusqu'au milieu du 19eme siècle, la grande usine reste l'exception, et le travail ouvrier très diversifié. Du salarié qui travaille chez un artisan au saisonnier qui part de la campagne pour trouver du travail en ville, les situations sont très diverses, et il n'existe pas une conscience ouvrière. La France reste avant tout un pays agricole où le travailleur au champs reste majoritaire. La révolution industrielle va profondément modifier le paysage socio-économique de la France du 19eme siècle. Le progrès technique va provoquer un exode rural massif, des campagnes vers les villes. Le développement de l'industrie va embaucher ces bras dans les mines et les nouvelles industries, comme au Creusot, avec les usines Schneider. De 400 000 avant la révolution, le nombre d'ouvriers va passer autour des 3 millions, dans les années 1870. Les conditions de travail des ouvriers sont alors très dures et des écrivains comme Emile Zola, vont narrer la dureté de la vie des mineurs dans Germinal.

b°) Le 20eme siècle et les nouvelles méthode de production.

# Le Taylorisme ou le travail morcelé.

Nouvelle méthode de travail scientifique, le taylorisme va profondément modifier le travail des ouvriers, spécialisant ceux-ci dans une tâche spécifique, particulièrement aliénante. L'objectif de la méthode de Taylor, est d'augmenter la productivité. Charlie Chaplin dans son film, Les Temps Modernes (1936), fera une critique virulente du taylorisme et du travail à la chaîne.

# Le Fordisme.

Le Fordisme est une méthode d'organisation du travail qui s'inspire du taylorisme, tout en y rajoutant la standarisation de la

en relation

  • Connaissance de soi
    1790 mots | 8 pages
  • La connaissance de soi
    954 mots | 4 pages
  • Connaissance
    311 mots | 2 pages
  • La connaissance
    2542 mots | 11 pages
  • La connaissance de soi
    1333 mots | 6 pages
  • La CONNAISSANCE
    12365 mots | 50 pages
  • La connaissance
    2268 mots | 10 pages
  • Connaissance
    293 mots | 2 pages
  • La connaissance de soi
    1649 mots | 7 pages
  • La connaissance
    1113 mots | 5 pages