Les contes

Pages: 5 (1064 mots) Publié le: 10 mars 2011
Le XVIII éme siècle est le siècle des Lumières et de l’Encyclopédie. Il n’est donc pas étonnant que le conte soit critiqué par les Lumières. En effet, Diderot définit le conte comme un « récit fabuleux dont le but est moins d’instruire que de plaire ». Le mot « fabuleux », désigne des histoires fictives au sens premier et le conte, quant à lui, signifie un « court récit fictif » ; l’imaginationest donc essentielle.
Le conte a pour but premier de plaire, en effet, mais le conte peut également transmettre des idées sérieuses et nous verrons dans une troisième partie que le plaisir amène l’instruction implicitement.

Le conte a pour but premier de plaire, d’une part par son exotisme et d’autre part par le surnaturel. Depuis la renaissance, le conte fait l’objet de réécritures et estdevenu siècle après siècle un genre littéraire écrit à part entière. Le conte était à l’origine récité, la narration orale avait donc pour but de plaire au public et de le distraire. Le conte oral est aussi souvent appelé « conte populaire » car il touche toutes les classes de la population. Le conte est à l’origine un « art oratoire » et est une des plus anciennes forme d’expression de l’humanité.On peut aisément s’évader grâce aux Contes des Mille et une nuits qui, étant un livre persan, offre ainsi de l’exotisme au lecteur dans Aladin et la lampe merveilleuse, Ali Baba ou encore dans Sindbad le marin.
On dit que le sultan Schahriar, déçu par l’infidélité de son épouse, l’aurait faite mettre à mort et afin d’éviter d’être à nouveau trahis, aurai décidé d’assassiner chaque matin lafemme qu’il aurait épousée la veille. Pour faire cesser le massacre, Shéhérazade, la fille du Vizir, se serait portée volontaire pour épouser le sultan et chaque nuit, elle lui aurait raconté une histoire dont la suite aurait été reportée au lendemain. Peu à peu, Shéhérazade aurait gagné la confiance de son mari et finalement au bout de mille et une nuits, il aurait renoncé à vouloir la tuer. Leplaisir est ainsi la motivation principale des contes des Mille et Une nuits.
Dans Aladin, le surnaturel se présente sous la forme du génie qui sort de la lampe. Le surnaturel est également présent dans Cendrillon ou La petite pantoufle de verre de Charles Perrault lorsque sa marraine la fée use de ses pouvoirs magiques pour lui faire une robe de bal, transformer une citrouille en carrosse, lessouris en chevaux et le cheval de la ferme en cochet.
Le plaisir engendré par ces contes est accentué par les adaptations au cinéma par, pour les exemples cités, les studios Walt Disney en 1950 pour Cendrillon et en 1992 Aladin. Ces œuvres cinématographiques sont le plus souvent destinées aux enfants car présentés sous la forme de dessins animés. Ces œuvres sont également regardées par les adultes àla recherche de plaisir en souvenir de leur enfance.

Le conte peut avoir un autre but que de plaire. En effet, il peut vouloir édifier, effrayer ou transmettre des idées sérieuses. Dans la mythologie, les contes ont été créés pour répondre aux questions qui étaient posées à cette époque et dont on ne connaissait pas les réponses. Il y a de nombreuses similitudes entre les mythes et lescontes, comme par exemple : les principes et les valeurs des sociétés qui s’y expriment, la structure des l’esprit humain qui y transparait ainsi que les craintes et les désirs de l’humanité qui s’y reflètent.
Dans les contes, on peut observer une morale. Une morale se rapporte au « concept de l’action humaine » qui concerne les sujets du juste et de l’injuste, également désignés sous le nom de « bienet mal ». Dans Le petit chaperon rouge de Charles Perrault, le loup est un personnage qui illustre les pédophiles s’en prenant aux petites filles. « Le loup […] se jeta sur la bonne femme, et la dévora […] » ou encore « [...] viens te coucher avec moi. Le Petit Chaperon rouge se déshabille, et va se mettre dans le lit […] C'est pour te manger. » sont des images pour parler du viol des enfants....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Contes
  • Les contes
  • Contes
  • Les contes
  • Contes
  • Contes
  • Contes
  • contes

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !