Les contrastes de développement dans le bassin méditerranéen

Pages: 2 (262 mots) Publié le: 8 janvier 2012
Les contrastes de développement dans le bassin méditerranéen sont flagrants. Par exemple l’indicateur de développement humain (IDH) estde 0,9 en Europe en moyenne. L’IDH baisse à < 0,75en moyenne en Asie et en Afrique. C’est une moyenne car par exemple en Afrique si onpart au Maroc et en Égypte, l’IDH est inférieur à 0,75. En Algérie ou en Tunisie l’IDH se situe entre 0,76 et 0,8 et en Libye on a entre 0,8et 0,9.
Que peut justifier ces écarts entre 2 pays voisins sur un même continent :
Ces écarts sont dus à des anciennes dictatures quisont tombées pendant le printemps arabe. Les écarts peuvent être dus à la rareté des ressources d’un pays comme par exemple le pétrole ouencore la présence de métaux rares qui sont très demandés dans les secteurs informatique et industriel. Le niveau d’éducation, l’espérancede vie ainsi que le taux de chômage sont des facteurs qui peuvent faire varier l’IDH. Suite aux derniers changements politiques survenusen Afrique, l’IDH est appelée à évoluer dans les années à venir.
Il peut exister des disparités dans les taux d’IDH d’une même zonegéographique. Par exemple en Italie, l’IDH est supérieure à 9. En Europe, il y a des pays comme la Croatie, La Bosnie-Herzégovine, LeMonténégro ou bien l’Albanie dont l’IDH varie entre 0,8 et 0,9. Dans ce cas, les écarts sont justifiés par l’ancienne appartenance à l’URSS.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le bassin mediterraneen
  • Bassin mediterranéen
  • Les enjeux de la mondialisation sur le bassin mediterraneen
  • Le bassin méditerranéen au xiie
  • L'eau dans le bassin méditerranéen
  • Tourisme dans les îles du bassin méditerranéen
  • Les croisières dans le bassin Méditerranéen
  • le bassin méditerranéen, des inégalités à toutes les échelles

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !