Les fleurs du mal le cygne

2568 mots 11 pages
LE CYGNE Charles Baudelaire INTRODUCTION : Le poème « Le Cygne », de Charles Baudelaire, est un long poème en deux parties, de 52 alexandrins, répartis en 7 et 6 quatrains à rimes croisées, issu de son recueil Les Fleurs du Mal. Il a été intégré à la partie « Tableaux Parisiens » rajoutée à la seconde édition de Les Fleurs du Mal en 1861. Comme les poèmes de la partie « Tableaux Parisiens », il a pour thème Paris. Baudelaire fut le premier à prendre la ville comme thème de poésie. Il se promène dans Paris en évoquant souvenirs et réflexions. Cette promenade entraine la rêverie mélancolique du poète sur le thème de l’exil. Le plan de l’explication :

I – Une description de Paris A – L’opposition entre le nouveau et l’ancien Paris B – La ville en travaux, un monde confus et artificiel II – Un hommage aux exilés A – Andromaque B – Le cygne C – Les autres figures d’exilés III – Les analogie avec le poète A – L’analogie entre le poète et le cygne : leur statut d’exilé B – L’analogie entre le poète et Paris : la mélancolie EXPLICATION DE TEXTE Dans les années 1850, sous Napoléon III, le préfet Haussmann détruit les quartiers médiévaux pour faire de Paris une ville moderne. Ces importants chantiers qui bouleversent Paris plongent Baudelaire dans le désarroi.

1

I – UNE DESCRIPTION DE PARIS Le poème a une structure cyclique, avec des effets de miroir. Ainsi chaque paragraphe commence par l’évocation des changements urbains : « la forme d’une ville change plus vite … que le cœur d’un mortel » (l 1), « Paris change ! » (l 29). De même le poème commence et finit avec Andromaque. A - L’opposition entre le nouveau et l’ancien Paris Il y a un réseau sémantique évoquant une ville en construction : « le nouveau Caroussel » (v 6), « le vieux Paris » (v 7), « Paris change » (v 29), « futs » (tonneaux, v 10), « échafaudages » (v 30), « palais neufs » (v 30), « vieux faubourgs » (v 31). On note l’antithèse entre : La vieille ville : « vieux Paris » (v 7), « vieux faubourgs »

en relation

  • Beaudelaire
    1534 mots | 7 pages
  • Français
    833 mots | 4 pages
  • Le bestiaire beaudelarien
    907 mots | 4 pages
  • Preface fleurs du mal
    1675 mots | 7 pages
  • Le cygne-baudelaire
    778 mots | 4 pages
  • La poésie de baudelaire
    738 mots | 3 pages
  • Le cygne
    1056 mots | 5 pages
  • LeCygne
    2620 mots | 11 pages
  • Le cygne
    554 mots | 3 pages
  • Le cygne
    787 mots | 4 pages