les fleurs du mal

4763 mots 20 pages
« Les Fleurs du Mal » - Baudelaire
Charles Baudelaire
Charles Baudelaire est né en avril 1821 à Paris et est décédé en août 1867 dans la même ville, à l’âge de 46 ans. En 1827, Baudelaire, âgé de 6 ans, perd son père qui était un homme lettré et amateur de peinture ainsi que peintre. Il laisse à son fils un héritage dont il n’aura jamais l’usufruit complet. Un an plus tard, sa mère se remarie avec un chef de bataillon. Suite à se remariage, Baudelaire n’aura plus le même contact avec sa mère tandis que son beau-représente des entraves à ce qu’il aime : sa mère, la poésie, le rêve et la vie hasardeuse (sans contingences).
Dès 1839, Baudelaire mène sa vie en opposition aux valeurs bourgeoises incarnées par sa mère et son beau-père qui va l’envoyer, en 1841, en voyage dans les Indes (Asie du Sud et Sud-Est) car il juge la vie de Baudelaire trop scandaleuse.
Lors de son retour à Paris, il va s’éprendre d’une jeune femme, Jeanne Duval (sa muse principale), avec laquelle il va connaître l’amertume de la passion. Et suite à la mise sous tutelle en 1842, il va mener une vie dissolue. Il va donc commencer à composer différents poèmes de son recueil « les Fleurs du Mal ». Pour subvenir à ses besoins, il devient critique d’art et littéraire ainsi que journaliste.
En 1843, dans le grenier d’un de ses amis, il découvre le « paradis artificiel » avec la confiture verte (haschich). Malgré l’apparition d’une colique, cette expérience semble décupler sa créativité. Donc il renouvellera cette expérience sous contrôle médical, à l’occasion des réunions du « club des Haschischins ».
Dès 1847, il consommera de l’opium. D’abord, pour combattre ses maux de tête due à une syphilis et ensuite, comme adjuvant créatif.
En 1848, Baudelaire traduit un texte d’Edgar Allan Poe et dès cette période, il ne cessera de proclamer son admiration pour l’écrivain dont il deviendra le traducteur attitré.
En 1857, son recueil « les Fleurs du Mal » parurent mais moins de deux mois plus tard,

en relation

  • Les fleurs du mal
    417 mots | 2 pages
  • Les fleurs du mal
    2230 mots | 9 pages
  • Les fleurs du mal
    1627 mots | 7 pages
  • Les fleurs du mal
    664 mots | 3 pages
  • Les fleurs du mal
    1073 mots | 5 pages
  • Les fleurs du mal
    1686 mots | 7 pages
  • Les fleurs du mal
    519 mots | 3 pages
  • Les Fleurs Du Mal
    372 mots | 2 pages
  • Les fleurs du mal
    688 mots | 3 pages
  • Les fleurs du mal
    417 mots | 2 pages