Les fleurs du mal

766 mots 4 pages
Eléments biographiques

Charles-Pierre Baudelaire :
Charles-Pierre Baudelaire est né à Paris le 9 avril 1821. Il est le fils de Joseph-François Baudelaire, né en 1759, et de Caroline Archenbaut-Dufaÿs, née en 1793. En 1827, il perd son père. Un an après, sa mère se remarie avec le général Aupick, les relations entre Charles Baudelaire et le général sont très médiocres, et ces relations auront tendances à bouleverser Charles, par l'inaffection que lui apporte sa mère.
Il passa quand ans à Lyon pour ses études, mais en 1836, il revient sur Paris. Il obtient son baccalauréat en août 1839.
Après son baccalauréat, Baudelaire n'a qu'un rêve, qui est de devenir poète, alors que sa famille souhaiteraient qu'il deviennent ambassadeur.
Le général Aupick, tente de dompter son beau fils, Charles, en l'embarquant avec lui en Juin 1841 sur le paquebot-des-Mers-du-Sud, en direction des Indes. Son voyage s'arrêta à l'île Maurice. Au bout de sept mois, Charles Baudelaire parvient à mettre fin à cet exil. Il garde de ce voyage le souvenir de « la belle dorothée ». Plusieurs de ses poèmes qui apparaissent dans Les Fleurs du Mal, on été inspiré de ce voyage comme L'albatros par exemple.
En 1842, il profite de sa jeunesse, grâce à son héritage paternel, il rencontre sur cette année, Jeanne Duval, qui lui inspira beaucoup de poèmes.
En 1845 et 1846, il débute son rêve, en écrivant de nombreux articles de critique, il vit du journalisme d'art.
En 1847, il rencontre Marie Daubrun, une actrice dont les yeux lui inspire. Il publie ses première traduction d'Edgar Poe. Une grande complicité l'unit à cet auteur. Ils ont une conception identique de l'art ainsi qu'une fascination commune du mal, ce que Poe appelle le démon de la perversité. De nombreuses rencontres l'inspirent pour écrire.
En 1848, il participe à la création d'un journal révolutionnaire : le Salut Public.
C'est en 1849, que Charles-Pierre Baudelaire s'éloigne de plus en plus de souhait des ses parents : la

en relation

  • Les fleurs du mal
    270 mots | 2 pages
  • Les fleurs du mal
    1401 mots | 6 pages
  • Les fleurs du mal
    659 mots | 3 pages
  • Les fleurs du mal
    2986 mots | 12 pages
  • Les fleurs du mal
    2521 mots | 11 pages
  • Les fleurs du mal
    452 mots | 2 pages
  • Les fleurs du mal
    1877 mots | 8 pages
  • les fleurs du mal
    807 mots | 4 pages
  • Les fleurs du mal
    3714 mots | 15 pages
  • Les Fleurs du mal
    1647 mots | 7 pages