Les Mémoires de la seconde Guerre mondiale

Pages: 6 (1257 mots) Publié le: 4 octobre 2014
Les Historiens et le Mémoires de la 2nd Guerre Mondiale

Rappel :

> Bilan humain : 550 000 morts dont 45% civils ( 160000 Déportés, 170000 soldats, 76 000 victimes des chambres à gaz, 40000 STO )

> La France vainqueur ? : régime de vichy...

> Mémoires → plusieurs / parfois remisent en question comme JM LE PEN ( donc ces mémoires posent encore des problèmes aujourd'hui malgré letemps écoulé... )
→ mémoires évoluent dans le temps, grâce aux travaux des historiens notamment


I. 1945-1970 : la 2nd GM, «  un passé qui ne passe pas » : les mémoires officielles

A ) La construction d'une mémoire patriotique

1 - Rétablir l'unité nationale

> Après la 2nd GM → épurations sauvages (envers les français ayant collaborés : des femmes sont rasées, exécutions sommaires ) quichoquent la pop française.



> L’État reprend la main et rétablit la justice → 1945 : procès, il y a 40000 personnes à être emprisonnées ( Pétain en fait partie ). MAIS, des lois d'amnistie sont votées en 1947 , 1951 et 1953.



> Mais pourquoi ces prisonniers ont été libéré ?
→ La France a besoin de récupérer ses fonctionnaires prisonniers. L’État français et notamment De Gaullesouhaite réconcilier les français pour recréer une unité nationale. La France est alors frappée par le « syndrome de Vichy », encouragé par certains historiens
comme Robert Aron avec Histoire de Vichy publié en 1954. POUR LUI, Vichy a joué double jeu en collaborant pour protéger la population française, sans jamais aller au devant des revendications nazies... ( subjectif )



> Malgré cela,des histoires comme Oradour-sur-Glane ne sont pas oubliées... Les « Malgré nous » suscitent l'incompréhension de la population.

Oradour sur Glane : 642 victimes femmes et enfants tués par une unité de la éme division SS DAS Reich le 10 juin 1944, ( faisaient partie 13 français Alsaciens q se sont présentés comme des enrôlés)



2 – La Mémoire d'une France résistante


> Après la G :gaullistes et communistes développent l'idée d'une France massivement résistante dep le début de la G. C'est le résistancialisme.

Les témoignages des anciens résistants ou déportés et le cinéma d'après-G glorifient l'action de la résistance, comme les cheminots de la SNCF dans le film La Bataille du Rail de 1946.

=> Cependant, face à cette mémoire patriote, les historiens émettent de sérieuseréserves mais le prb c'est qu'ils n'ont pas tjrs accès aux archives certaines sont même ouvertes 50 ans après l’événement en question.


B ) Des mémoires refoulées


> Au sortir de la guerre → les mémoires comme celle des juifs, des travailleurs STO sont occultées par la mémoire de la résistance.



> On crée la mémoire unique, ( on parle des victimes sans les caractérisées ) , héroïque eton donne l'idée d'une pop française indistinctement victime des Nazis. Le sort des déportés dans les camps d'extermination n'est pas distingué de celui des soldats emprisonnés ou des travailleurs du STO, qui eu-même ne sont toujours pas bien perçus par la population.



> Par ailleurs, les rescapés qui veulent témoigner ne sont pas entendus...

Comme le témoignage de Marie-Josée ChombartLauwe ( déporté de Ravensbruck )
ou le livre de Primo Lévi «  si c'est un homme » publié en Italie en 1947 passe inaperçu, on veut oublier la guerre et ses horreurs ( il est aujourd'hui traduit en plusieurs langues... )





II . Le réveil des mémoires depuis les années 1970

A ) Un nouveau regard sur Vichy et les « années noires »

> Contexte de 1970 : favorable à un changement d'opinionconcernant l'occupation.


> La fin d'un mythe d'une France :

résistante → dressée contre l'occupant nazi

Le chagrin et la pitié de Marcel Ophüls sort en salle en 1971 → la résistance y apparaît comme très minoritaire alors que l’antisémitisme français semble très répandu.

Henry Rousso appelle cela le « miroir brisé » → la réévaluation du rôle de Vichy dans la collaboration....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les mémoires de la seconde guerre mondiale
  • Mémoires de la Seconde Guerre Mondiale
  • Les mémoires de la Seconde Guerre Mondiale
  • Memoire seconde guerre mondiale
  • Les mémoires de la Seconde Guerre Mondiale
  • Mémoires seconde guerre mondiale
  • Mémoire seconde guerre mondiale
  • Memoires de la seconde guerre mondiale

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !