Les néoclassiques

4337 mots 18 pages
Chapitre 4 : La théorie néo classique

I- Qu’esce que la théorie néoclassique ?

On parle svt de révolution marginaliste psk on a 3 auteurs qui ont eu le mm type de réflexion entre 1870 et 1874 : l’autrichien Carl Menger (1840-1921), l’anglais Stanley Jevons (1835-1882) et le français Léon Walras (1834-1910). Par la suite, Alfred Marchal reprendra la suite (1842-1924). On les appelait les marginalistes car ils employaient les fonctions à la marge (les dérivées). L’appellation ncl s’est imposées ap la 2nde GM. Veblen va se moquer de ces marginalistes en les traitant de ncl. Veblen fait parti de ceux qui pensent que les entreprises ne sont plus dirigées par les capitalistes. Le courant ncl est le plus présent actuellement. Depuis 130 ans que le courant ncl est apparu, il a connu de nbreuses évolutions. Il y a une notion fondamentale chez les ncl : celle de la concurrence parfaite. Ils se caractérisent par le fait qu’ils utilisent abondamment les mathématiques. Cela les oblige de simplifier au maximum la représentation de l’éco qu’ils ont car c’est difficile de mathématiser une réalité complexe. Puisque le monde imaginaire des ncl est très simple, il est facile de le présenter sous forme littéraire. Les ncl eux-mêmes, au moins les + lucides, savent que ce qu’ils construisent sont des fables ou des paraboles. La théorie ncl doit être différenciée du libéralisme ou de l’ultralibéralisme psk le libéralisme n’est pas une théorie mais une doctrine politique. C’est une csq de la théorie tt au plus. Il a existé des ncl socialistes. Elle doit aussi être distinguée des mathématiques même si elle les utilise abondamment : en effet, ts les autres courants utilisent les maths mm si ce ne sont pas les mm outils mathématiques que les ncl. Ce qui est déterminant pr caractériser une théorie est les hypothèses, cad la manière dont la théorie est construite.

Définition de la théorie ncl de Bernard Guerrien : « La théorie ncl est la démarche qui chercher à expliquer les

en relation

  • néoclassique
    461 mots | 2 pages
  • les néoclassiques
    1236 mots | 5 pages
  • NeoClassiques
    565 mots | 3 pages
  • Les néoclassiques
    1645 mots | 7 pages
  • les néoclassiques
    857 mots | 4 pages
  • Neoclassique
    11119 mots | 45 pages
  • Les néoclassique
    1399 mots | 6 pages
  • Les neoclassiques
    2329 mots | 10 pages
  • neoclassique
    1360 mots | 6 pages
  • Néoclassiques
    5827 mots | 24 pages