Les passions et les intérêts/ hirschman

Pages: 9 (2193 mots) Publié le: 27 avril 2010
Albert. O. Hirschman

Les passions et les intérêts

Justifications politiques du capitalisme avant son apogée.

(Princeton University Press, 1977)

« Capitalism is evil » (Le Capitalisme est le Mal). Telle est la conclusion de « Capitalism : A love Story », dernier long métrage  du réalisateur américain Michael Moore.  Un siècle plus tôt, c’était à JeanJaurès d’exprimer la même crainte au cours d’un discours à la Chambre en 1895: « Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l’orage ».
   Comment dès lors comprendre la thèse que développe Albert Hirschman dans «  Les passions et les intérêts », à savoir, que : « la diffusion des structures capitalistes résulte en grande partie de la recherche [...] d'un moyen d'éviterl'effondrement de la société » ?
   Homme engagé (opposant aux régimes fascistes européens, résistant pendant la seconde guerre mondiale), Hirschman a consacré de nombreux écrits à l’étude de la société capitaliste. La séparation entre les sciences sociales, politiques et économiques n’a pas de sens pour ce penseur iconoclaste et pluridisciplinaire. Aussi, il récuse les approches monocausales,  et notammentcelle que Max Weber développe dans « L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme ».  Pour ce dernier, le travail est une fin en soi, une fin motivée par le gain d’argent, et qui s’inscrit dans la poursuite des idéaux promus par des « représentations religieuses ». Cette réflexion s’appuie donc essentiellement sur des arguments éthiques, et psychologiques qui découlent indirectement « de larecherche acharnée d'un moyen d'assurer son salut personnel ».
   Hirschman s’appuie sur les courants de pensées français et anglais pour montrer que le développement du capitalisme est né d’une réflexion avant tout politique, qui visait à sauver la société des passions destructrices des hommes à l’origine de la « précarité de l’ordre intérieur et extérieur ».
    Dans Les passions et lesintérêts : justifications politiques du capitalisme avant son apogée , Hirschman revient ainsi sur une époque aujourd’hui négligée, et pourtant d’une importance notoire dans l’histoire intellectuelle du capitalisme. En l’espace d’un siècle, du XVIIe au XVIIIe, les opinions et valeurs attribuées à l’industrie, au commerce, et au gain d’argent, ont subi une métamorphose sans précédent.
 
 
Une approchenouvelle : les origines idéologiques du capitalisme.

            Depuis St Augustin, trois grands péchés  sont au rang des passions destructrices de l’homme : la convoitise de l’argent, du pouvoir et de la chair. Tandis qu’au Moyen Age, l’ « amour de l’honneur et de la gloire » bénéficiait d’une certaine clémence à l’égard des autres vices,  un autre modèle s’impose au XVIIe siècle, un  modèlequi passera par la « démolition du héros ». Partant d’une réflexion sur la théorie de l’Etat, les penseurs de l’époque proposent des théories visant à améliorer l’art de gouverner (Machiavel, Hobbes, Spinoza, Rousseau).
   La question qui fait alors débat, a pour objet les passions : faut-il les réprimer (comme le propose St. Augustin, et dans une certaine mesure Hobbes), ou bien s’agit il de les« exploiter », et si oui, comment ?  Pour ce faire, il faut dans un premier temps distinguer les passions les unes des autres, et non pas les associer par groupes. Aussi, certaines passions « inoffensives » pourraient en contrebalancer d’autres plus dangereuses.  Spinoza, bien que ne donnant pas de solution pratique, développe cette idée dans l’Ethique (1677): « un sentiment ne peut être contrarié ousupprimé que par un sentiment contraire et plus fort que le sentiment à contrarier ».  Pour Hume, il est nécessaire de diriger les passions, en contrariant par exemple l’amour du plaisir par l’amour du gain.
L’arbitrage entre passion et raison semble impossible, et pourtant, au début du XVIIIe, la doctrine de l’intérêt va redéfinir ce rapport de force. La paternité du concept...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Intérêt et passion
  • Hirschman
  • La passion
  • Les passions
  • ma passion
  • passion
  • Ma passion
  • Interet

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !