Les représentations du moi

995 mots 4 pages
Depuis le XVII ème Siècle, de nombreux auteurs prennent le parti du Moi-Je et écrivent en parlant de leur personne pour dénoncer, critiquer ou défendre quelque chose. Certains, comme toujours, s'y applique de façon directe en discutant d'eux-mêmes ce qui se rapproche de l'autobiographie pure et dure d'après, ou indirectement, où un personnage prend le rôle de l'auteur en décrivant celui-ci par le biais du fictif ou en faisant figer le regard du personnage en tant que tel sur sa propre personne. Dans la pièce de Lorenzaccio, (reste du corpus), chaque auteur s'implique dans son écriture d'une manière qui lui est propre par différents procédés et nous étudierons ici comment chacun s'y emploie et par quels manœuvres littéraires.

La scène IV de l'acte I de Lorenzaccio représente une discussion de critiques et de dénonciation détournée. Elle nous présente un masque, celui qui est destiné à abuser le public, que ce soit les autres personnages en présence ou les spectateurs de la pièce. Ainsi Lorenzo passe-t-il pour un esprit efféminé, lâche, ayant perdu tout sens de l’honneur dans la débauche. Seul le regard aigu du cardinal a percé le jeu du comédien et croit que le jeune homme est un réel danger pour la vie de son maître. Le masque est ici celui du mime qui joue un rôle de composition, un déguisement excessif de la personnalité. Il est vrai que dans sa volonté de mentir, Lorenzo en fait trop ce qui n’échappe pas à un homme d'église, spécialiste des caractères humains.
Malgré sa déchéance, ou à cause d’elle, il a réussi à s’attacher l’affection du duc. Lorenzo est un raté méprisable, doublé d’un traître pour ses anciens amis. Il prend aussi le masque du songe-creux. La description physique est également importante : comme dans la commedie dell’arte, le costume définit le rôle. Puis le duc met en scène une série d'insultes ironiques afin de convaincre son entourage du côté bouffon de son cousin. Lorenzo est ainsi trop heureux de jouer son rôle de noble dénaturé. On

en relation

  • Les représentations
    2687 mots | 11 pages
  • La représentation
    565 mots | 3 pages
  • La représentation
    3285 mots | 14 pages
  • La représentation de soi
    1186 mots | 5 pages
  • Representation
    1410 mots | 6 pages
  • Représentation
    1701 mots | 7 pages
  • Les représentations
    27119 mots | 109 pages
  • La représentation
    1445 mots | 6 pages
  • Les représentation
    904 mots | 4 pages
  • La représentation
    315 mots | 2 pages