Les ressources nateurelles, obstacles ou moteur de la croissance?

1191 mots 5 pages
Les ressources naturelles, obstacle ou moteur à la croissance économique ?

Problématique de la valeur ajoutée par rapport aux consommations intermédiaires
Ressources naturelles : ce que l'homme peut utiliser, rapport à l'activité humaine, qui viennent de la nature
Fonction de production de Cobb-Douglas
Repousser la rareté, aller chercher de nouvelles ressources naturelles
Ressources permettent d'assurer la survie de l'homme et de déployer son activité => matières premières, biodiversité, biens publics comme eau et air, terre pour les physiocrates, population qui peut être perçue comme une contrainte ou une ressource. Souvent négligées au profit du capital et du travail ou confondues avec eux =< capital foncier ou produite par le travail dont le revenu est fonction des externalités provenant du progrès général de la société ( Marshall). L'intégration des ressources n'est pas récente : crainte de l'épuisement par exploitation intensive. Ressources doivent être prises en compte dans les modèles de croissance ? contrainte ou facteur de stimulation ?

1 I Les ressources naturelles sont à la base des modèles de croissance pour lesquelles le problème est de repousser la rareté

1 A souvent négligées par le calcul économique

Modèles reposent sur l'hypothèse d'un coût faible des ressources naturelles ce qui conduit à les négliger. Ils se contentent d'inclure comme variable le travail et le capital (fonction Cobb Douglas). Ressources souvent inclues dans le facteur capital comme la terre (capital foncier) ou valorisée par le travail avec valeur ajoutée, différence entre chiffre d'affaire et consommations intermédiaires qui incluent en partie les ressources naturelles (matières premières) ne constituent que le support d'une fonction de production qui assure la transformation des consommations intermédiaires. Souvent considérées comme des biens publics gratuits ou semi gratuits (eau, terre pour les conquistadors, coût nul). Modèle de Cournot : dans le

en relation