Les salons litteraires du xviii siècles

Pages: 8 (1805 mots) Publié le: 8 octobre 2012
Salons et cafés au 18ème siècle

Introduction
-Les salons apparaissent au XVIème siècle, connaissent un essor au XVIIème avec les salons précieux puis atteignent leurs apogées au XVIIIème celui des Lumières
-Mort de Louis XVI entraine un sentiment de liberté et les secrets s’éloignent pour la première fois de Versailles. Impression que la censure connait une période de faiblesse.
-Siècledes Lumières: mouvement de pensée, éclairer par la raison et défense d’idées
nouvelles : liberté, égalité, progrès, tolérance)et parfois conteste la société contemporaine.
-Définition de salon et café au XVIIIème siècle.

Développement :
I) Salons et cafés: lieux et personnalités
A) Les salons: -s’oriente autour de Paris
-Les grands salons et qui lescôtoyées: 1)Mme de Geoffrin
2)Mme de Tencin
3)Mlle de Lapinasse
4)Mme du Deffand5)Autre salons
B) Les cafés : -s’oriente autour de Paris (300)
-Les grands cafés et qui les côtoyées: 1)Café le Procope
2)Café la Régence
3)Autrescafés
II-)Pourquoi fréquenté ces lieux?
A)Les activités: -la littérature
-débat philosophique
-débat sur des faits sociales, politiques, religieux…
-autres (fêtes…)
B)Pourquoi?: -réputation 1)des salons et café
2)des invités-se créer un réseau
-exposé ses idées
C)Les idées : -semblable aux lumières
-d’autres pensées (ex: pensée libérale)
III)Les influencent et conséquences
A)Dans le monde: -déclaration d’indépendance des Etats Unis (4juillet 1776)

B)En France : -un des nombreux précurseurs de la révolution française-nouveau comportement face à la femme (limiter l’influence)
Conclusion:

salons et cafés = des différences mais des conséquences communes
+ouverture
Introduction
-Les salons apparaissent au XVIème siècle, connaissent un essor au XVIIème avec les salons précieux puis atteignent leurs apogées au XVIIIème celui des Lumières
-Mort de Louis XVI entraine un sentiment deliberté et les secrets s’éloignent pour la première fois de Versailles. Impression que la censure connait une période de faiblesse.
-Siècle des Lumières: mouvement de pensée, éclairer par la raison et défense d’idées
nouvelles : liberté, égalité, progrès, tolérance)et parfois conteste la société contemporaine.


I) Salons et cafés: lieux et personnalités
A) Les salons:
Définition du salon:
Un salon est un cercle mondain dont le développement
correspond à celui de la vie urbaine. Lié au besoin d'échanger des
idées, des nouvelles, des sentiments, le salon dépasse vite le stade de
la rencontre superficielle, du badinage et du jeu, pour tenir dans la vie
sociale et le mouvement des idées, un rôle essentiel.
Aristocratique ou bourgeois, le salon se montre largement
ouvert aux«talents» issus d'autres milieux et contribue, à sa manière, à
un certain brassage social.
Présidé, le plus souvent, par une maîtresse de maison, il
permet aux femmes de faire entendre leur voix et de développer leur
rôle dans une société qui reste, par ailleurs, très masculine.
Parisien surtout, le salon n'est pas absent de la province et sert
de courroie de transmission dans la vie...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les salons litteraires au xviii
  • Les salons au xviii siècle
  • Salons litteraire au 18e siecle
  • Les salons littéraires du xixème siècle
  • Les salons littéraires au xviiième siècle
  • Histoire littéraire xviii-xixème siècle
  • salons littéraires
  • SALONS LITTÉRAIRES

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !