Les sens sont-ils suffisants pour nous fournir toutes nos connaissances ?

Pages: 30 (7285 mots) Publié le: 13 février 2012
Par intuition nous nous en remettons aux sens pour définir la réalité de notre monde. Ils établissent le contact le plus direct, un contact premier avec la réalité. C'est au moyen des sens que le monde nous parvient sans que nous n'ayons rien eu à faire, tout en étant resté passif. Mais dès lors qu'on examine mieux notre propre fonctionnement il paraît clair que la réalité ne se limite pas aumonde sensible. La simple existence de notre faculté de penser semble nous le prouver : nous sommes capable d'élaborer des concepts ou des idées qui ne sont, à priori, pas observables par les sens mais qui proviennent de notre entendement, d'un raisonnement. C'est par ces concepts et ces idées que nous pouvons concevoir une réalité plus large que celle du monde sensible. Pourtant, l'existence d'uneréalité théorique n'exclue pas qu'elle ait été formée à partir d'expériences sensibles. On comprend ici la relation étroite qu'entretiennent les sens et la raison.
Dès lors, le problème que pose la question de savoir si les sens sont suffisants à nous fournir toutes nos connaissances apparaît très bien : Comment le rôle de la sensation et celui de la raison se répartissent-ils dans la formationde nos connaissances ? L'un ou l'autre est-il suffisant à lui seul ?
Nous nous demanderont s'il est seulement possible de connaître -dans tout ce qu'impliquent les caractères relatifs à cette question d'une connaissance- par l'usage passif de nos sens purs. Cela nous amènera à examiner le rôle de la raison. Nous nous proposeront finalement de reconsidérer la dualité sens-raison puis dereconsidérer le rapport de l'homme à la réalité.

Nous avons affirmé dans l'introduction que les sensations nous permettaient de nous représenter passivement le monde, nous décrivions ici une expérience de sensation pure puisque seuls les sens entrent en jeu. La perception est à différencier de la sensation pure en le sens où elle implique déjà la raison. Lalande définit la perception ainsi : elle est"l'acte par lequel un individu, organisant immédiatement ses sensations, les interprétant et les complétant par des images et des souvenirs, s'oppose un objet qu'il juge spontanément distinct de lui, réel et actuellement connu de lui." Organiser, interpréter, compléter, juger implique un raisonnement, de même, on voit qu'il ne s'agit plus d'une expérience passive mais de « s'opposer un objet »c'est à dire le considérer activement. Ainsi, lorsque l'on perçoit un objet vert, on l'a comparé aux souvenirs, aux images d'autres objets définis comme étant verts ce qui nous a permis de l'associer au concept « vert » : c'est seulement après ce processus intellectuel que l'on conçoit l'objet comme vert. De même que lorsque l'on fait l'exercice de dessiner fidèlement ce que l'on voit on ne peut yparvenir qu'en ayant en tête des techniques théoriques, comme celle de la perspective, n'ayant pour but que d'organiser et clarifier psychologiquement sa perception du réel. Dès lors, est-il seulement possible de faire l'expérience de sensation pure, le contact de nos sens avec le monde ne serait-il pas toujours et uniquement perception ? A bien y réfléchir il n'est pas possible de voir quelquechose sans se dire qu'elle est verte jaune ou bleu, il n'est pas non plus possible de toucher une chose sans en apprécier la rugosité, la douceur ou la fraîcheur. En somme il est impossible d'être en rapport avec le monde sans le conceptualiser. Il en va de même pour l'exemple de la perspective, bien que moins spontané : comment pourrais-je savoir qu'un objet est loin ou seulement plus plus petit,sans en avoir une conscience théorique ? On remarque ainsi que notre apprentissage théorique qu'il soit scientifique, culturel ou philosophique, complexe ou simple non seulement élargit la réalité sensible mais fait évoluer la perception que l'on en a.
Les sens étant toujours soumis au raisonnement et à l'intellect, il n'existe pas de sensation pure. Peut-on s'en remettre à la perception du...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les sens ne sont-ils pas suffisants pour fournir toutes nos connaissances
  • Les sens sont-ils suffisant pour nous fournir toutes nos connaissances ?
  • Les sens ne sont-ils pas suffisants pour nous fournir toutes nos connaissances?
  • Les sens ne sont-ils pas suffisants pour fournir toutes nos connaissances ?
  • Les sens ne sont-ils pas suffisants pour nous fournir toutes nos connaissances ?
  • Les sens ne sont-ils pas suffisants pour nous fournir toutes nos connaissances ?
  • Les sens ne sont ils pas suffisants pour nous fournir toutes nos connaissances
  • Les sens ne sont-ils pas suffisants pour nous fournir toutes nos connaissances ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !