Les systèmes agraires exportateurs bananiers en equateur

981 mots 4 pages
Les systèmes agraires exportateurs bananiers en Equateur

Contexte :
L’Equateur est un pays d’une surface de 270 670 Km², divisé en 4 régions naturelles : * La côte * La Sierra * L’Amazonie * Les îles Galápagos

Source : http://voyagesequateur.com/fr/index.php/lequateur-et-ses-4-mondes/

Ces 4 régions ont chacune des conditions climatiques particulières, des conditions pédo-géologiques différentes…
Le pays compte environ 14 millions d’habitants, dont 2 500 000 se trouvent à l’étranger. L’émigration est forte vers les Etats-Unis, l’Espagne…
La croissance démographique est d’environ 2.2% et la densité nationale est de 56.4 hab/km².
L’Equateur bénéficie d’un régime politique dit constitutionnel, mais sur les 10 dernières années ont gouverné 8 présidents différents. C’est depuis 2006 un gouvernement progressiste.
Son économie est dollarisée, cette dernière est la monnaie nationale depuis 2000 et la crise bancaire qui a touché le pays.
40% de la population fait partie du secteur rural, dont 62% travaille dans l’agriculture.
Environ 25% de la population est donc liée à l’agriculture.
Au niveau mondial, l’Equateur est le 4ème producteur de bananes derrière l’Inde, la Chine et le Brésil et le 1er exportateur (environ 35% du marché mondial).
La banane est une des principales sources de devises après le pétrole et les devises envoyées par les émigrés.
La banane, c’est aussi 30% du PIB agricole, soit 2.1% du PIB total équatorien.
Depuis 1950, la banane est le principal produit d’exportation du pays.
L’activité génère environ 300 000 emplois directs et plus de 600 000 emplois indirects (transports, transformations…).
La surface agricole utilisée par la banane représente 2.1% du territoire national.

L’Equateur se caractérise par un très fort gradient pluviométrique, car c’est le lieu de rencontre d’un courant chaud (« El niño ») venu du Panama et d’un courant froid (« Humbolt ») venant du Pérou. Du coup, la côte et la plaine côtière se

en relation

  • Equateur
    3841 mots | 16 pages
  • Annale esc 2008
    119994 mots | 480 pages