Les tragiques

469 mots 2 pages
---------------------------------------------------------------------------------
Agrippa D'AUBIGNE (1552 – 1630)
Protestant.
Bonne éducation
A 9 ans il s'engage dans l'armée coté protestant
Il devient compagnon d'arme d'Henri de Navarre.
Il échappe de peu à la St Barthélemy (1572)
- Le printemps (poésie amoureuse)
- Les tragiques (40 ans pour l'écrire) => en 7 livres (qui sont en fait des chants)
Conversion d'Henri de Navarre (au catholicisme) et donc lui il s'en va vu qu'il est protestant
-> Edit de Nantes
----------------------------------------------------------------------------------------

1) UNE MERE AFFLIGEE DANS SA MATERNITE

A- Allégorie de la France
Champ lexical : femme, sein, cœur, amour maternelle, enfant.

Ses missions => protéger : vers 15, vers 16... « asile »
Nourrir : avec le lait, l'amour, la vie
Mère impuissante : plus de lait, juste du sang.

B- douleur de la mère vers 9 et 10
« mi vivante – mi morte ». v 18 -> « mort » champs lexical des pleures

=> Ce qui tue la mère c'est de ne pas avoir la paix entre ses enfants : registre pathétique

2) VIOLENCE DU POEME :

A- enfants (1 pour les catholiques, 1 pour les protestants) ingratitude : félon (= traître), mutin évolution dans la façon de désigner les enfants sanglante géniture vers 21

Aspect BESTIAL : vers 19, 21, 22 -> sang, terme violent vers 7, 16, 18 (sur les mots qui comportent la diérèse) -> aussi des termes violents

anaphore (répétition) du mot « leur » (v.5/6) -> violent entre eux (qui se voit par le vers 8) allitération du son [r] -> montre la dureté de la guerre assonance du [ou]

enjambement vers 15/16 et vers 19/20

B- grossissement des images vers 8 fait penser à l'épopée
MAIS valorisation du héros donc pas ici
Jamais désigné comme enfants de camps différents (vers 14)
-> c'est le camps protestant qui doit gagner = l'auteur prend position

C- Violence dramatisée
Présent de narration pour le rendre plus vivant
Gradation : mère

en relation

  • les tragiques
    651 mots | 3 pages
  • Tragique
    355 mots | 2 pages
  • Les tragiques
    1415 mots | 6 pages
  • Le tragique
    1110 mots | 5 pages
  • Tragique
    4319 mots | 18 pages
  • Les tragiques
    1041 mots | 5 pages
  • Les Tragiques
    2071 mots | 9 pages
  • Les tragiques
    611 mots | 3 pages
  • Tragique
    968 mots | 4 pages
  • Les Tragiques
    2136 mots | 9 pages