Les valeurs des lumières

Pages: 4 (773 mots) Publié le: 6 mai 2010
LES VALEURS ET COMBAT DES LUMIERES
La philosophie des Lumières repose sur les valeurs de liberté, de tolérance et de justice. Ce mouvement de la pensée du XVIIIe siècle trouve ses racines dans laraison et les sciences. Le philosophe des Lumières sa caractérise par sa profonde indépendance d’esprit. Il a pour but d’éclairer (d’où leur nom) l’esprit humain et la pensée par la raison. Lesphilosophes se battent dans de nombreux domaines portant principalement sur l’autonomie, la finalité humaine, et l’universalité. Ils combattent contre l’intolérance, le fanatisme, les discriminations,rejettent l’absolutisme et les traditions des siècles passés. Cependant, leurs idées différaient sur certains points. Les Lumières sont une époque d’aboutissement, elles absorbent et articulent lesopinions qui dans le passé se combattaient.
I. Les valeurs des Lumières
A) La quête du bonheur
La quête du bonheur remplace celle du salut. Quoi qu’il en soit de la vie dans l’au-delà, l’homme doitdonner sens à son existence terrestre. Les philosophes dénoncent le mythe du péché originel et revendiquent un droit au bonheur pour l‘individu. Les hommes ne sont pas égoïstes lorsqu’ils aspirent aubonheur dans le domaine qui dépend de leur volonté, il faut accepter la nature de l’homme, le laisser rechercher l’intensité des sentiments et des plaisirs, et cultiver l’affection et l’amitié. L’Etatlui-même a pour objectif le bien-être de ses citoyens. Le but ultime étant de concilier bonheur individuel et bonheur collectif. Pour Voltaire, «le vrai philosophe défriche les champs incultes,augmente le nombre des charrues, occupe le pauvre et l'enrichit, encourage les mariages, établit l'orphelin. Il n'attend rien des hommes, mais leur fait tout le bien dont il est capable» ou encore «Lavertu consiste à faire du bien à ses semblables et non pas dans de vaines pratiques de mortifications ». Les hommes des Lumières croient au progrès possible des connaissances, à la capacité de la raison...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !