Lettre de ménécé

Pages: 2 (276 mots) Publié le: 30 septembre 2010
Dans la lettre d’Epicure, ce dernier s’adresse à son jeune disciple Ménécée pour lui prodiguer quelques conseils afin de lui permettre d’accéder à la vieheureuse. La morale d’Epicure n’est pas une morale contraignante et normative, mais s’apparente plutôt à un art de vivre.
L’auteur de cette œuvre, Epicure, estun philosophe grec, né à Athènes vers -342. Il tient la passion de la philosophie par son père professeur. Après son service militaire, Epicure revient àAthènes ou il y fonde plusieurs écoles, dont celle du Jardin. Il y diffuse son savoir et ses conceptions philosophiques qui prendront le nom d’épicurisme. Epicuremeurt en -270.
L’épicurisme, en concurrence avec l’autre grande pensée de l’époque le stoïcisme, est axé sur la recherche d’un bonheur et d’une sagesse dontle but ultime est l’atteinte de l’ataraxie. C’est une doctrine matérialiste et atomiste.
Epicure a écrit de nombreux ouvrages mais très peu traverseront lessiècles. Il laisse seulement trois célèbres lettres dont la Lettre à Menécée.

II. Plan du texte

La lettre débute avec une sorte d’introduction dont lebut est bien visible : Epicure souhaite interpeler son lecteur. Selon l’auteur de la lettre tout le monde peut et a le devoir de philosopher, aussi bien unejeune personne qu’un senior. Grâce à ses souvenirs heureux la personne âgée « rajeunit au contact du bien ». Quant au jeune, la philosophie lui permettrad’être paisible face à l’avenir malgré son manque d’expériences. La philosophie est une des conditions pour atteindre le bonheur qui est le but de toute vie.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • lettre à Ménécé
  • Lettre a menece
  • Lettre à Ménécé Epicure
  • Lettre à ménécé
  • Lettre à menecé
  • Lettre a menece
  • Lettre à ménécé, epicure, commentaire 1 ère partie
  • L de lettre

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !