letttes persanes

9072 mots 37 pages
Quelques éléments d’analyse sur
Les Lettres Persanes, de Montesquieu
Sommaire

Sujet de dissertation sur continuité et discontinuité
Quelques éléments d’étude
Une forme littéraire : le roman par lettres (Jean Rousset)
Temps et récit dans Les Lettres Persanes
Préface de Starobinski
Annie Becq (prise de notes)
Un roman exotique
La signification politique des Lettres Persanes, par Jean Ehrard
Questions sur la signification politique des Lettres Persanes, Jean Marie
Goulemot
Montesquieu, par J-M Goulemot
Je dans les lettres.
Le moment des Lettres persanes, de Benrekassa
Eléments de cours

1

Sujet de dissertation
« Avec des personnages (…) dont le regard est pour ainsi dire générateur de discontinuité, Montesquieu a éprouvé, en écrivant ce livre, le besoin d’une compensation. (…) La discontinuité telle qu’elle apparaît de toutes parts, est prise en charge par un écrivain qui veut rétablir – dans la construction du livre- une nouvelle continuité.
Discontinuité ne veut donc pas dire désordre. »

Proposition de corriger
Introduction
La difficulté que nous éprouvons encore aujourd’hui pour établir un schéma actantiel des Lettres Persanes, nous donne un bref aperçu des obstacles que
Montesquieu a du affronter avant de se vanter dans l’édition de 1754 d’avoir fait une « espèce de roman ». L’affirmation de l’auteur (jusque là resté anonyme) suggérait alors aux lecteurs contemporains de Montesquieu l’évidence d’une « forme-sens » et remettait en cause des lectures parcellaires de l’œuvre.
Il est dans ce cadre intéressant de s’interroger sur le temps pris par
Montesquieu pour passer de la signification de son œuvre comme « recueil épistolaire » en 1721 à l’affirmation de la création d’un genre nouveau, « le roman par lettres », en 1754. Starobinski nous donne une interprétation de cet écart : « Avec des personnages (…) dont le regard est pour ainsi dire générateur de discontinuité, Montesquieu, en écrivant ce livre, le besoin d’une

en relation

  • Plan oral Lettres Persanes Montesquieu
    1118 mots | 5 pages
  • Responsabilite des magistrats romains
    9342 mots | 38 pages
  • Les romains
    56983 mots | 228 pages
  • Verlaine
    25065 mots | 101 pages
  • Mots rares et anciens
    115152 mots | 461 pages
  • Le traité theologico potique de spinoz
    125129 mots | 501 pages
  • spinoza
    125115 mots | 501 pages
  • Dictionnaire
    95843 mots | 384 pages