Levi strauss race et histoire

935 mots 4 pages
Origine du livre

En 1952, l'Unesco publie une série de brochures consacrées au problème du racisme. Claude Lévi-Strauss écrit pour l'occasion Race et Histoire. Il critique la thèse racialiste de Joseph Arthur de Gobineau (1816-1882), selon laquelle il y aurait trois grandes races primitives (la noire, la blanche et la jaune), thèse qui fait de lui l'un des pères du racisme. D'après Gobineau ces races n'étaient pas inégales en valeur absolue mais avec des aptitudes particulières et ce serait le métissage qui conduirait à la dégénérescence.

La réfutation de la thèse de Gobineau

Le livre part, afin de la réfuter, de la théorie de Gobineau. Lévi-Strauss constate que « pour Gobineau les grandes races primitives qui formaient l’humanité à ses débuts — blanche, jaune, noire — n’étaient pas tellement inégales en valeur absolue que diverses dans leurs aptitudes particulières. La tare de la dégénérescence s’attachait pour lui au phénomène du métissage. »
Au sujet de la variété culturelle qui résulte du métissage, Lévi-Strauss écrit : « Une première constatation s’impose : la diversité des cultures humaines est, en fait dans le présent, en fait et aussi en droit dans le passé, beaucoup plus grande et plus riche que tout ce que nous sommes destinés à en connaître jamais […] La notion de la diversité des cultures humaines ne doit pas être conçue d’une manière statique. […] Beaucoup de coutumes sont nées, non de quelque nécessité interne ou accident favorable, mais de la seule volonté de ne pas demeurer en reste par rapport à un groupe voisin qui soumettait à un usage précis un domaine où l’on n’avait pas songé soi-même à édicter des règles. »
Malgré ce phénomène d'échange, la pente naturelle d'un individu tend vers l’ethnocentrisme, c'est-à-dire qu'il tend à considérer sa culture comme La Culture. Cela consiste à « répudier purement et simplement les formes culturelles morales, religieuses, sociales, esthétiques, qui sont les plus éloignées de celles auxquelles nous

en relation

  • Race et histoire - levi strauss
    1890 mots | 8 pages
  • Race et histoire levi-strauss
    1254 mots | 6 pages
  • race et histoire Lévi strauss
    1040 mots | 5 pages
  • Race et histoire de lévi-strauss
    2147 mots | 9 pages
  • Claude Levi Strauss Race et Histoire
    621 mots | 3 pages
  • Race et histoire claude levi-strauss
    5508 mots | 23 pages
  • Race et histoire, de claude levi-strauss
    1152 mots | 5 pages
  • Race et histoire, claude levi strauss
    10788 mots | 44 pages
  • Fiche de lecture - race et histoire de levi strauss
    2071 mots | 9 pages
  • fiche lecture race et histoire, levi strauss
    1593 mots | 7 pages