Libertinage au xviii eme siècle

Pages: 8 (1949 mots) Publié le: 14 mars 2010
LE LIBERTINAGE AU XVIII EME SIECLE

Définition :
Le mot " libertin " , vient du latin " libertinus " veut dire " affranchi " ou encore " esclave qui vient d'être libéré ", apparaît au XVI eme siecle. D' ailleurs l' Encyclopédie en donne sa définition : " c'est l'habitude de céder a l'instinct qui nous porte aux plaisirs des sens " . Du temps de Pascal (XVII ème siècle) " libertin "désignait la liberté de pensée affranchi de toute doctrine religieuse. Le terme " libertin " comporte deux acceptions principales :
- a l'origine, le libertin est celui qui remet en cause les dogmes (sorte de doctrine obligatoire, comme le dogme chrétien) établis a l'époque, on appelle ces libertins les libres-penseurs ( ou libertin d'esprit ).
- de nos jours le sens de libertin se réfèreau libertin de moeurs, c'est celui qui va se laisser porter aux plaisirs avec une certaine liberté qui dépasse la morale et ses limites.
Le libertinage est un mouvement né au XVIIIème siècle, il est l'héritier de l'humanisme.

I- Les origines et les fondements du libertinage.
Le libertinage est un courant de pensée qui naît au XVIème siécle en Italie avec des auteurs ( comme Machiavel) et lesiécle suivant en France. Le libertinage veut s'attaquer a plusieurs aspects de la vie des hommes pour les modifier, c'est pour cela que au cours des siécles, nous parlerons de plusieurs libertinages :
- Le libertinage moral : il se résume a la recherche des plaisirs sensuels et sexuels.
- Le libertinage social : ce sont les libertins qui contestent l'ordre politique établi etdéfendront la liberté de pensé de chaque individu en recherchant des politiques qui seront fondés principalement sur la tolérance.
- Le libertinage scientifique : ce sont les libertins qui critiquent et qui exige une démarche rigoureuse sur les recherches.
- Le libertinage religieux : ce sont les libertins qui ne croient pas en Dieu. Pour les libertins, succéseurs desLumières, l'homme a pris la place de celui-ci. Le libertinage religieux est considéré comme le plus grave a l'époque.

Au tout début, le libertin est celui qui veut se libérer des contraintes religieuses et philosophiques. Ce sont les libres-penseurs. Cette liberté est retrouvée dans les conversations dans les salons mais se répercute également sur les romanciers et plus sur leur façon d'écrireleurs roman, c'est-à-dire qu'ils ne font même plus l'effort de respecter les régles du récit. Par exemple, dans Jacques le fataliste, de Diderot (1774) le lecteur a parfois l'impression de participer à la construction du roman.
Au XVIIIème siècle, les femmes ont un pouvoir intellectuel plus important et on ose donc parler de désir et de passion. L'Encyclopédie en donne d'ailleurs une définition :" c'est l'habitude de céder a l'instinct qui nous porte aux plaisirs des sens, il ne respecte pas les moeurs, mais il ne s'affecte pas de les braver, il est sans délicatesse " . Pour le libertin, ils n'ont aucune autorité supérieure à celle de sa conscience. On assiste donc à un déréglements des moeurs : cette image est beaucoup associée a de nombreux personnages de romans libertins. Ils semoquent des autres en les séduisants, en les trompant et en les obligeant a se soumettre a leurs désirs, comme le fait Don juan de Moliére (1664). Dans le conte philosophique de Voltaire, Candide (1759), on ose parler d'amour et de sexualité : " Leurs bouches se rencontrérents, leurs yeux s'enflammérent, leurs genoux tremblérent, leurs mains s'égarérent " .
D'après Roger Vaillant, dans Le regardfroid (XXème siécle), le libertin se fixe quelques règles qu'il suit scrupuleusement : la séduction, la chute, la rupture... Il jouit autant de la déduction que de la chute. Les liaisons dangereuses de Chardelos de Laclos est le parfait exemple de cette maniére de penser. Dans certains textes, il est souligner ironiquement que la compagnie d'un libertin est dangeureuse, ainsi dans Les crimes de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le théatre au XVIII ème siècle
  • Xviii ème siècle
  • Le xviii eme siecle
  • L'EUROPE AU XVIII EME SIECLE
  • Le theatre au xviii eme siecle
  • Le théatre du xviii ème siècle
  • Le xviii ème siécle en français
  • Civilisation du xviii ème siècle

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !