lyrisme

Pages: 6 (1489 mots) Publié le: 25 juin 2014
Lyrisme
Apollon avec une lyre.

Le mot lyrisme est dérivé de la lyre, instrument de musique à cordes qui est l'attribut d'Hermès, son inventeur, d'Apollon musagète, d'Orphée, et d'Érato, muse antique de la poésie lyrique et érotique mais bien représentée couronnée de roses et de myrtes.

L'adjectif « lyrique » apparaît en premier au XVe siècle en relation avec la poésie grecque antique etgarde longtemps un lien avec la musique qui existe encore dans l'expression « art lyrique ». Attaché cependant à une forme plus mineure de la poésie dès le XVIe, le mot va, en opposition à la poésie épique ou la poésie dramatique qui incluait la tragédie comme la comédie, définir une expression subjective qui concerne en particulier le domaine des sentiments privés.

Le substantif « lyrisme »n'est attesté qu'en 1829 sous la plume d'Alfred de Vigny et il va s'appliquer à l'un des aspects dominants du romantisme : la place faite au « Moi ». Il se définit dès lors communément comme une « Tendance poétique et plus généralement artistique privilégiant l'expression de la subjectivité »1.

Sommaire

1 Historique
2 Le lyrisme et la fonction émotive
3 Lyrisme : expressionpoétique au-delà de l'expression de l'intime
4 Les thèmes et aspects lyriques
5 Musique et Beaux-arts
6 Philosophie
7 Notes et références
8 Articles connexes
9 Bibliographie
10 Liens externes

Historique

Le lyrisme vient du grec lyratum de la Poétique d'Aristote et l'adjectif « lyrique » n'est attesté qu'à la fin du XVe siècle avec un sens lié au domaine musical : «Dans l'Antiquité, se dit de poètes qui composaient des poèmes déclamés avec accompagnement de lyre »2.

Ce sens s'applique techniquement à la poésie gréco-latine de l'Antiquité (Théocrite, Pindare, Anacréon ; Virgile, Horace, Catulle...) avec des genres comme l'élégie. Ce lien avec la musique caractérisera aussi l'expression des trouvères et troubadours du Moyen Âge et de leurs successeurs quichantent les thèmes de la reverdie et de la fine amor dans les chansons de toile, les aubes, les pastourelles, les lais, les rondeaux ou les ballades (voir Poésie médiévale française. Au milieu du XVIe siècle, Pierre de Ronsard parle, en l'opposant au style haut de la tragédie, de sa « petite lyrique muse » qui chante « l'amour qui (le) point »3. Le terme a dès lors son sens d'aujourd'hui lié àl'expression des sentiments et des sensations intimes. C'est la définition qu'en donne en 1755 Charles Batteux dans ses Principes de littérature : « Se dit des poésies qui expriment les sentiments intimes du poète », en même temps qu'il discute de la part des sentiments réels et des sentiments « imités », simulés par le poète4. Il amorce la perception moderne du lyrisme en dépassant la condamnationdes vains auteurs d'églogues ou d'élégies que vise Boileau dans son Art Poétique s'écriant « Leurs transports les plus doux ne sont que phrases vaines », même s'il admet que l'ode « entretient dans ses vers commerce avec les dieux »5. Le lyrisme sera cependant considéré pendant deux siècles (XVIIe – XVIIIe) comme une orientation mineure et dévalorisée de la poésie, à côté de la poésie épique,narrative ou dramatique, à moins que l'on ne mette en avant une expression religieuse.

Le mot « lyrique » gardera encore sa relation première avec la musique dans l'expression « œuvre lyrique » qui désigne au XVIIIe siècle (Voltaire, Siècle de Louis XIV, 1751) une œuvre, du type opéra et opérette, « mise en scène et chantée sur une scène de théâtre », sens que l'on retrouve dans « art lyrique » et« artiste lyrique ».

Le substantif « lyrisme » n'apparaît qu'au début du XIXe siècle : la première occurrence connue date de 1829, dans une lettre où Alfred de Vigny s'explique sur « le langage (qui devrait) être celui de la tragédie moderne » en parlant du « lyrisme le plus haut » 6. Le terme s'applique à l'expression des mouvements de l'âme qui sera une des caractéristiques du Romantisme...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Lyrisme
  • Le lyrisme
  • Le lyrisme
  • Lyrisme
  • Lyrisme
  • Le lyrisme.
  • Lyrisme
  • Le lyrisme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !