Mémoire de géopolitique sur la chine

Pages: 79 (19645 mots) Publié le: 4 janvier 2011
|Mémoire de Géopolitique |
|Les relations internationales de la Chine |
| |
| |
||
| |

C’est dans cette Chine à l’histoire exceptionnelle que ce sont développés des conflits qui aujourd’hui jouent un rôle décisif dans la géopolitique du pays. Les deux principaux sont celui du Tibet, au sud-ouest, et celui du Xinjiang au nord-ouest.

Peu après lavictoire des communistes, l’armée populaire chinoise faisait, en 1951, la conquête ou, comme disaient ceux-ci, la reconquête du Tibet. C’est au VIIe siècle de notre ère qu’une monarchie s’établit sur le territoire du Tibet actuel. Le roi Srong-btsan-Sgam-po (ou Songtsen Gampo), qui sera plus tard vénéré comme l’incarnation d’Avalokiteshvara, donne à son royaume une organisation centralisée dontl’administration s’installe à Lhassa. Au VIIIe siècle, la force militaire du royaume permet au Tibet d’étendre son territoire vers le Nord et Nord-Ouest de la Chine et d’imposer son pouvoir en Asie centrale. Les tibétains vont parvenir à se défendre jusqu’au XVIIIe contre les incursions de leur voisin chinois. Les tibétains vont ensuite se révolter en 1912, avant de déclarer l’indépendance du Tibet en1913. En 1951, l’Armée Rouge chinoise reprend le pouvoir sur le Tibet, et le 14ème dalaï-lama est contraint de céder la souveraineté du pays au gouvernement chinois. En 1989-1990, la loi martiale est décrétée au Tibet, les monastères sont fermés, des moines sont battus à mort, et des Tibétains sont torturés. Depuis, la présence militaire chinoise s’est renforcée, l’installation de colons chinois estfortement encouragée, l’usage de la langue tibétaine est interdit dans les écoles, la pratique religieuse est régentée et contrôlée, les ressources du pays sont surexploitées. Malgré cette oppression, la résistance de la population tibétaine reste vive.

La situation est en quelques points différente, mais il existe aussi une forte répression contre le peuple Ouigour de la région du Xinjiang.Nous étudierons les détails, les enjeux et les conséquences de ces différents conflits au sein même du territoire chinois. Nous verrons ensuite quelle est l’influence de ces conflits sur les relations internationales de la Chine.

La deuxième grande crise monétaire alimentée par la Chine s’inscrit dans un enjeu mondial de dépendance des Etats-Unis et de l’Occident vis-à-vis de la Chine.Pourtant, la Chine ne s’intéresse pas à l’Occident, hormis pour ses infrastructures industrielles. D’autre part, La Chine devenue suffisamment riche n’a plus besoin du dollar qui de plus, s’effondre.
L’incertitude des temps prochains va ainsi dessiner un monde soit unipolaire soit multipolaire. C’est-à-dire que la guerre économique, idéologique, secteur par secteur en raison de la concurrencegénéralisée, va se révéler extrêmement complexe en raison de l’enchevêtrement des intérêts et donc des divergences. On voit bien qu’il se constitue des « blocs » qui ne sont pas homogènes (Union européenne, ASEAN , APEC, etc.) et qu’en outre les relations bilatérales se multiplient même entre pays rivaux. Cela implique un état constamment mouvant des rapports de force. Il est également essentiel pourelle de conserver son intégrité territoriale et de régler ses problèmes internes de nationalitarismes.
Dans les 20 prochaines années, la Chine ne souhaite donc pas devenir la 1ere hégémonie mondiale mais à s’imposer comme la super puissance notamment commerciale en Asie.

L’entrée de la chine à l’Organisation Mondiale du Commerce le 11 décembre 2001, constitue, selon certains...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Géopolitique
  • Géopolitique chine
  • Géopolitique de l’eau en chine
  • Approche géopolitique de l’internet en chine
  • Etude geopolitique de la chine (anglais)
  • Geopolitique de l'eau en Chine
  • Geopolitique
  • La géopolitique de la mer de chine méridionale

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !