Mémoire master 1 les phénomènes psychosomatiques

54016 mots 217 pages
ROBIN ANNE-SOPHIE N° ETUDIANT: 20602737

MASTER 1 PSYCHOPATHOLOGIE, CRIMINOLOGIE ET PRATIQUES CLINIQUES, Université Rennes II, 2010-2011.

TRAVAIL D’ETUDE ET DE RECHERCHE

La question des phénomènes psychosomatiques dans la psychanalyse : Fritz Zorn

Tuteur : Mr Gaspard Jean-Luc.
Second jury : Mr Allen David.

Avant toute chose, il est important de définir ce qu’est le phénomène psychosomatique dans un sens général, et ainsi de présenter les différentes parties qui constituent cette étude.

Cette appellation de phénomène psychosomatique est presque introuvable comme tel dans les encyclopédies ou dictionnaires spécifiques de psychologie ou de psychanalyse. En effet il est plus courant de trouver le terme de psychosomatique, tout seul. Celui-ci est ainsi définit comme un trouble organique ou fonctionnel exprimant un conflit d’origine psychique. La médecine psychosomatique est la discipline qui s’intéresse aux troubles physiques d’origine psychique et au retentissement psychique de maladies. Cette définition se rapportant plus à celle des troubles psychosomatiques. Cette appellation est à opposer de ce que l’on va étudier et définir les phénomènes psychosomatiques. En effet, cette désignation des troubles psychosomatiques est courante dans le sens commun et se définit souvent comme la conversion hystérique.

Toutefois ici nous parlerons de phénomènes plus complexes que nous définissons comme phénomènes psychosomatiques car nous pouvons observer chez ces sujets une lésion organique véritable. Nous rajoutons à cette définition, assimilable à celle de la médecine qui ne prend pas en compte les lésions fonctionnelles ou les conversions hystériques, deux points importants. Tout d’abord ce phénomène a une particularité du fait qu’il résiste à l’interprétation signifiante, en effet il ne peut pas se lever par une interprétation équivoque car il n’est pas un symptôme. De plus, il ne passe pas par l’Autre mais au contraire il court-circuite

en relation

  • Cour de psychologie clinique
    29477 mots | 118 pages
  • Souffrance en france
    3597 mots | 15 pages
  • Fiche de revisions
    3833 mots | 16 pages
  • FICHE LEXIQUE VOCABULAIRE MEDICALE
    3520 mots | 15 pages
  • TP biochimie
    21201 mots | 85 pages
  • Psychanalyse
    59668 mots | 239 pages
  • L'épuisement au travail
    18678 mots | 75 pages
  • Examen psychologique
    7719 mots | 31 pages
  • Coaching
    10610 mots | 43 pages
  • Licence de psychologie
    26368 mots | 106 pages