Métallurgie

558 mots 3 pages
La définition de la métallurgie a largement évolué à partir du xixe siècle. À partir des forgerons et leur accumulation de connaissances empiriques, la métallurgie est devenue au 19e siècle une science et dans le contexte de la révolution industrielle (et dans l'inconscient collectif) devenue synonyme d'acier, de haut fourneaux, de laminoirs, de tréfileries, pour devenir ensuite une activité industrielle intense1 qui se préoccupe aussi de solutions de pointe, d'alliages spéciaux pour l'aéronautique, l'électronique, le bâtiment, l'automobile, le nucléaire et d'innombrables autres usages.
Ainsi, la métallurgie, en 1840 se définit comme « la science qui apprend à connaître la manière de traiter les minerais qui sont fournis par l'exploitation des mines. L'exploitation et la métallurgie font partie des sciences mécaniques, et peuvent être réunies sous le nom de science des Mines, qui se subdivise ensuite en exploitation des mines et en métallurgie. Le mineur extrait les minéraux par des procédés mécaniques; le métallurgiste les traite par une suite de procédés chimiques et mécaniques. Retirer par des procédés chimiques, exécutés en grand, de la manière la plus économique et avec le moins de perte possible, les parties utiles que renferment les minéraux fournis par le mineur, tel est le problème de la métallurgie rationnelle (...) L'affaire principale du métallurgiste est toujours la connaissance de l'art de traiter les minerais; mais s'il veut s'élever au-dessus de la simple routine, il ne doit pas rester étranger à plusieurs autres sciences accessoires, surtout quand il veut se former à devenir administrateur ou directeur d'usines. Les mathématiques, la physique, la chimie, la minéralogie, l'exploitation des mines, l'architecture, l'aménagement des forêts, le dessin, la jurisprudence et les finances, sont des sciences à étudier, les unes dans toute leur étendue, les autres dans quelques-unes de leurs parties seulement2 ».
Début xxie siècle, dans une définition qui

en relation

  • La metallurgie
    2148 mots | 9 pages
  • la métallurgie
    4723 mots | 19 pages
  • Métallurgie
    3602 mots | 15 pages
  • L'historique de la métallurgie
    686 mots | 3 pages
  • Dureté metallurgie
    294 mots | 2 pages
  • Industrialisation anglaise métallurgie
    1433 mots | 6 pages
  • La métallurgie en pays de la loire
    2290 mots | 10 pages
  • Management de la qualité dans une entreprise de métallurgie
    6884 mots | 28 pages
  • Management de la qualité en metallurgie
    641 mots | 3 pages
  • Formation professionnelle - accord de branche metallurgie
    18585 mots | 75 pages