Méthodes et objets des écoles en économie

Pages: 5 (1174 mots) Publié le: 15 janvier 2014

L’école classique est le courant de pensée en économie qui a régné pendant le XIX siècle. Elle s’est intéressée essentiellement à la recherche de l’origine de la richesse, aux causes de la croissance. A l’extrême opposé, l’école marxiste estime que le capitalisme conduit à l’exploitation et à l’aliénation des travailleurs et que ses crises récurrentes, dont la gravité va croissant sur la trèslongue période conduiront à la disparition du capitalisme et à l’émergence d’un nouveau mode de production qui est le communisme. Entre ces deux positions, se trouve l’école keynésienne. Cette école met en évidence les effets pervers du libéralisme pur et dur, mais elle n’en conclut pas que le capitalisme doive être remplacé par un autre mode d’organisation économique. Face à la pluralité desthéories qui traite du phénomène économique, on est en droit de poser les questions suivantes : quels l’objet et la méthode de chaque école ? sur quels points s’accordent-ils et sur quels autres convergent-ils ?
Si on essaie d’explorer les points sur lesquels les écoles se sont mises d’accord, on doit commencer tout d’abord avec les points de vue qui sont partagés par l’école classique et l’écolekeynésienne, car elles sont proches parentes dans la mesure où cette dernière n’a fait, si on ose schématiser, que modifier quelques principes de son ainée. Les premières idées communes qui apparaissent sont celles que partage Keynes avec Malthus. Ils soutiennent tous les deux que la demande joue un rôle central dans l’économie de marché et que l’investissement de l’état dans les travaux publicsconstitue un remède aux crises économiques. Aussi, les deux écoles partagent le présupposé qui énonce que la croissance économique capitaliste conduit au progrès social, à la différence que les classiques l’imaginent comme une bête domestique, intelligente et bienveillante, alors que les keynésiens l’imaginent plutôt comme une bête sauvage qu’on doit apprivoiser. Si on vient maintenant à l’écolemarxiste, on trouve que Marx a emprunté les fondements de sa théorie de la valeur, pierre angulaire de l’analyse qu’il a faite de système capitaliste, aux classiques libéraux. Aussi, Marx rejoint les classiques sur le fait que la croissance économique capitaliste est temporaire et qu’il y a un plafond au-delà duquel elle ne peut augmenter.
Après l’énumération de ces quelques convergences, on attaquecelle des divergences qui sont beaucoup plus importantes, car sinon on n’aurait pas fait de théories qui convergent plus ce qu’elles divergent des écoles bien distinctes. La première différence entre les écoles et qui est principalement la source de toutes les autres est celle concernant l’approche du phénomène économique et de l’économie en général. Pour ce qui des classique, et en particulierAdam Smith qui a été le premier à développer un système global et cohérent, avait pour principal souci de réponde à la question de l’origine de la richesse et des causes de la croissance. Pour y répondre il procéder d’une manière analytique et déductive. Quant à Marx, il a remis en cause cette démarche et avait développé une approche qu’on qualifierait de systémique. Pour lui, on ne peut comprendrel’économie sans la rattacher à tous les autres aspects de la vie sociale et il faut donc se placer dans une dynamique historique, car la situation historique détermine le fonctionnement de l’économie. Contrairement aux classiques, il soutient que les relations économique sont marquées par des relations de pouvoir ce qui rend une approche purement économique biaisées et incomplètes. Pour ce quiest de Keynes, il aborde les phénomènes économiques de point de vue macroéconomique, autrement dit, il part de données économiques globales perçues dans une logique de circuit économique. Le circuit est composé de trois éléments principaux qui interagissent : la dépense globale de l’ensemble des agents, le niveau de production et le niveau de revenu et sa répartition.
Il est certain que...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Objet et methode de l'analyse economique
  • OBJET DETUDE ECONOMIE DROIT
  • Objet d'étude economie-droit
  • objet d'etude economie consommation
  • Objet d'étude économie droit
  • objet d'etude economie droits
  • Objet d' étude en économie droit
  • Economie des objets ramasses dans les dechets

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !