Madame bovary

675 mots 3 pages
Madame Bovary est un roman de Gustave Flaubert paru en 1857, dont le titre original est Madame Bovary, mœurs de province. Charles Bovary, un officier de santé médiocre, a épousé en second mariage Emma Rouault, la fille d'un gros fermier des environs de Tostes, un petit village normand où il exerce son métier. D'une sensibilité romanesque exacerbée, la jeune femme a cru que le mariage allait lui ouvrir les portes de ce monde de « félicités » que ses lectures romantiques de jeunesse lui avaient fait miroiter. En quoi le mariage constitue-t-il pour Emma Bovary une désillusion et quel portrait de l'héroïne le narrateur nous propose-t-il ? Nous analyserons dans un premier temps la désillusion d'Emma Bovary de son mariage et son portrait établi par le narrateur.

En premier lieu, le mariage constitue une désillusion pour Emma Bovary. Tout d'abord, Emma Bovary, suite à ses romans de jeunesse, voit dans le mariage un événement fantastique. En effet, elle ne perçoit dans cette union que « les plus beaux jours de sa vie, la lune de miel » (l.1). Mais aussi « la douceur » (l.2), le coucher du soleil et « le parfum des citronniers » (l.6). Elle pense qu'en épousant Charles Bovary, elle pourra accéder à un autre monde plus bourgeois que son quotidien : elle passe la majeure partie de son temps dans une ferme avec son père; mais aussi entretenir des discussions intéressantes et enrichissantes culturellement avec celui-ci. Ensuite, Emma Bovary se rend compte de la réalité qui est entièrement le contraire de ce qu'elle avait lu plus jeune dans ses lectures. Elle se retrouve à « s'accouder sur le balcon des chalets suisses ou enfermer sa tristesse dans un cottage écossais » (l. 9) et à vivre avec « un mari vêtu d'un habit de velours noirs à longues basques, et qui porte des bottes molles, un chapeau pointu et des manchettes » (l. 9-10). De plus, Charles s'intéresse moyennement de son bonheur « il la croyait heureuse et elle lui en voulait de ce calme bien assis » (l.25) et

en relation

  • Madame bovary
    3647 mots | 15 pages
  • Madame bovary
    122468 mots | 490 pages
  • Madame bovary
    1317 mots | 6 pages
  • Madame bovary
    4842 mots | 20 pages
  • Madame Bovary
    1307 mots | 6 pages
  • Madame bovary
    2891 mots | 12 pages
  • Madame Bovary
    697 mots | 3 pages
  • Madame Bovary
    4158 mots | 17 pages
  • Madame bovary
    4806 mots | 20 pages
  • Madame bovary
    3978 mots | 16 pages