Mallarme

Pages: 5 (1015 mots) Publié le: 26 mars 2013
Rien, cette écume, vierge vers
À ne désigner que la coupe;
Telle loin se noie une troupe
De sirènes mainte à l'envers.

Nous naviguons, ô mes divers 
Amis, moi déjà sur la poupe
Vous l'avant fastueux qui coupe
Le flot de foudres et d'hivers ;

Une ivresse belle m'engage
Sans craindre même son tangage
De porter debout ce salut

Solitude, récif, étoile
À n'importe ce qui valut
Leblanc souci de notre toile.

Nimic, doar spuma, vers neprihănit
Ce nu arată decît cupa;
Tot astfel se îneacă trupa
De sirene întoarsă către infinit.

Pe ape sîntem, o, ai mei complici,
Eu, încă de pe-acum la pupă
Voi, la prora falnică ce surpă
Valul de fulgere şi de ierni aici;

O tainică beţie mă împinge
Căci legănarea teama nu atinge
Să-nalţ în vînt această salutare

Însingurare,stînci ori astre
Spre tot ce dat-a odată ascultare
Tumultului cărunt al pînzei noastre.

GENGOUX, Le symbolisme de Mallarmé :
"Le thème "Rien", ce Rien qui est la vérité, le Néant de la Pensée pure que symbolisent, par la suite, le "vierge", la coupe sans contenu, les sirènes, les foudres et les hivers, la solitude, le récif, l'étoile et "le blanc souci de notre toile" c'est à dire "le seulsouci de voyager".
"Rien, cette écume" qui borde le champagne, ce rien qui est l'Art pur (le "vierge vers") et qui ne désigne que la coupe (la forme sans son contenu). L'écume alors évoque une mer en furie dans laquelle évolue une troupe de sirènes, mainte, déjà morte ("à l'envers") donc la queue en l'air, le buste étant plus lourd. Dans "A la nue accablante tu..." reparaîtra l'image de la sirènenoyée dans "l'abîme vain éployé". Nous naviguons sur le navire, l'esprit, moi à l'arrière, dit Mallarmé, vous à l'avant sans craindre les foudres et les hivers.
Une ivresse de beauté m'engage, sans craindre les périls de l'aventure, à porter debout ce salut, à tout ce qui nous a valu de ne nous soucier que du voyage, solitude du penseur, récif de l'Angoisse, étoile fixe, comme celle de la grandeOurse, tous symboles du Rien, du néant de l'Art.
Toast/ Salut : ce double titre est expliqué par les circonstances : toast porté à la fin du banquet, salut joyeux à ses amis, placé en exergue au recueil des Poésies.
Rien : ce premier mot ainsi détaché en tête du sonnet évoque la position cruelle du poète : envahi par le Néant et visité par l'Art pur. Tous les regards sont tournés vers Mallarméqui va parler ; tous attendent, impatients quelque chose de lui ; l'effet de ce mot, jeté distraitement, est d'autant plus fort.
Cette écume : Mallarmé considère non pas la coupe, mais son contenu : les bulles pétillantes qui retiennent son attention. L'image de l'écume, de la mousse de champagne se poursuit dans les deux quatrains.
Vierge vers : ce premier vers ne contient rien de consistant, dematériel ; il peut sembler vide puisqu'il est fait de "Rien" de néant et de mousse qui s'évapore.
A ne désigner que la coupe : si l'on considère la coupe prosodique sur "cette écume", placée juste à la coupe du vers, le poète bâtira cependant tout son rêve, tout son sonnet.
Telle loin : comme, dans le lointain.
Se noie une troupe de sirènes : le va et vient continu des bulles qui montent etéclatent, (crèvent) donne au poète l'impression à demi-rêvée, imaginaire d'une troupe de sirènes se noyant (mourant) ou plutôt plongeant dans une mer en furie. Il y a transposition de la vision concrète des bulles dans l'univers de rêve idéalisé du poète.
Mainte à l'envers : se bousculant et se culbutant sans relâche, de là leur position curieuse et instable. Mainte est au singulier, se rapportantpeut-être à " troupe" ?
Nous naviguons . L'image de l'écume, des sirènes se prolonge dans l'esprit du Poète par celle du voyage. Il voyage dans Le vaisseau de la poésie. Les poètes se sentent unis par ce navire de l'esprit qui les emporte dans une vie à part, qui leur reste propre.
0 mes divers amis : ce sont tous les poètes qui se trouvent réunis à ce banquet; ils appartiennent à des Ecoles...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Mallarmé
  • Mallarmé
  • Mallarmé
  • Mallarme
  • Mallarmé
  • Mallarmé
  • Mallarmé
  • Commentaire, mallarmé

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !