Manifeste

2490 mots 10 pages
« Définition de l’économie solidaire »

Jean-Louis Laville est un sociologue, délégué général au CRIDA, Centre de recherche et d'information sur la démocratie et l'autonomie (en 1989). Il devient plus tard, professeur au Conservatoire national des arts et métiers, (CNAM) et co-directeur du Laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique, (CNRS-CNAM) (en 2007).
Il a écrit de nombreux ouvrages notamment sur la sociologie et l’économie « solidaire » : L’association, sociologie économie ; Agir à gauche, l’économie social et solidaire puis enfin son ouvrage L’économie solidaire.
Dans cette définition de l’économie « solidaire » publié dans le Dictionnaire de l’autre économie en 2006, Jean-Louis Laville coopère avec Bernard Eme, qui a travaillé au CRIDA, Centre de recherche et d'information sur la démocratie et l'autonomie (en 1989) et pour la protection de l’enfance. Il a écrit Protection de l'enfance, paroles des professionnels d'action éducative en milieu ouvert et enjeux pour l'évaluation, Cohésion sociale et emploi, [colloque, Paris, 17 juin 1993]. * Quelle définition nous propose les deux auteurs sur l’économie « solidaire » dans leur article du Dictionnaire de l’autre économie?
Nous étudierons dans un premier temps une nouvelle forme des rapports entre économique et social grâce à l’économie « solidaire » puis nous nous pencherons sur l’économie solidaire, un projet de société.

I. Une nouvelle forme des rapports entre économique et social : l’économie solidaire. a. Une démocratisation de l’économie.
Tout d’abord, Eme et Laville définissent l'économie solidaire comme « l'ensemble des activités économiques soumis à la volonté d'un agir démocratique où les rapports sociaux de solidarité priment sur l'intérêt individuel ou le profit matériel ; elle contribue ainsi à la démocratisation de l'économie à partir d'engagements citoyens ». Ces auteurs soulignent en outre que « cette perspective a pour caractéristique d'aborder ces activités,

en relation

  • Le manifeste
    2614 mots | 11 pages
  • Manifeste
    766 mots | 4 pages
  • manifeste
    349 mots | 2 pages
  • Manifeste des 121
    1284 mots | 6 pages
  • Manifeste du surréalisme
    1091 mots | 5 pages
  • Le manifeste du réalisme
    318 mots | 2 pages
  • Droit de manifester
    278 mots | 2 pages
  • Manifeste du futurisme
    362 mots | 2 pages
  • Le manifeste des 60
    535 mots | 3 pages
  • Le manifeste des 343
    2223 mots | 9 pages