Martin luther king

3756 mots 16 pages
Contexte historique de l’époque

Tout d’abord, la vie de Martin Luther King a grandement influencé la communauté noire. Selon plusieurs historiens, il serait d’usage de considérer le boycott des autobus de la ville de Montgomery comme le départ du mouvement de la lutte des droits civiques des années soixante, ainsi débuté par Rosa Parks et Martin Luther King[1]. Ce dernier est l’une des figures les plus importantes du combat pour l’égalité des noirs. En fait, dès son enfance, le jeune Martin a été longuement confronté à la ségrégation. Lui-même arrière petit-fils, il a connu la discrimination raciale. Il raconta lui-même que la première qu’il réalisa qu’il était noir fût lorsqu’il dut arrêter de jouer avec un de ses camarades blancs parce que le père de ce dernier lui avait interdit[2].

Après ses études en philosophie et en théologie, il devient pasteur, comme ses deux aïeuls avant lui. Tous les jours, il diffuse son message de paix, inspiré de Gandhi. Atterré par la violence, la ségrégation et la discrimination dont sont victimes chaque jour ses compatriotes, il s’engagera auprès de Rosa Parks, pour la lutte des droits civiques. Sa philosophie personnelle sera basée sur l’amour de son prochain et principalement pour une lutte non-violente, axé sur des moyens comme le boycott[3].

En effet, le mouvement de la lutte des droits civiques débute en 1955, alors que Rosa Parks, une vendeuse afro-américaine, refuse de laisser son siège dans l’autobus à un homme blanc qui le lui réclamait. Elle fut rapidement arrêtée. Ainsi, Philip Randolph, un autre militant pour les droits civiques, demanda à Martin Luther King, qui était le pasteur de la ville d’Alabama, de devenir le leader du boycott qui se fera par la suite dans les autobus de la ville. C’est ainsi qu’il sortit de l’ombre. Pendant plus d’un an, il fit des discours un peu partout au pays, prêchant la non-violence, pour porter les gens à sa cause. Ce fût une victoire. Par la suite, il continua son combat pour

en relation

  • Martin luther king
    12684 mots | 51 pages
  • Martin luther king
    3934 mots | 16 pages
  • Martin Luther King
    2598 mots | 11 pages
  • Martin luther king
    4169 mots | 17 pages
  • Martin Luther King
    1168 mots | 5 pages
  • Martin Luther King
    403 mots | 2 pages
  • Martin Luther King
    665 mots | 3 pages
  • Martin luther king
    1021 mots | 5 pages
  • Martin luther king
    445 mots | 2 pages
  • Martin luther king
    393 mots | 2 pages