methodologie dissertaton

692 mots 3 pages
AIDE AUX REVISIONS – Introduction à l’histoire de l’art Antique

I – Méthodologie : le commentaire de document(s)
Introduction
Phrase d’accroche : entrez directement dans le vif du sujet après une brève allusion au contexte.
« Il s’agit de/d’un(e) [type de document : sculpture, fresque, relief, édifice] + précisez la nature : sculpture (demi-nature, nature, etc…/haut-relief/bas-relief].
Indiquez le sujet représenté + date/période de production.
Posez votre problématique : sous forme de question/ ou de thèse que vous allez défendre.
Développez votre plan : en trois partie si possible ce qui est important c’est que cela suive une démarche logique dans votre argumentation.
Par exemple :
Problématique que l’on peut appuyer avec trois arguments différents (A, B, C). Chaque argument doit être introduit par le précédent. La conclusion de A ouvre le sujet B et ainsi de suite. Faîtes des liaisons, votre texte doit être fluide. Attention à ne pas juxtaposer les différents éléments de façon maladroite.
Développement :
Il n’y a pas de règle définie en histoire de l’art/archéologie, tout dépend du support que vous pourriez avoir !
Pour un édifice : on décrit de bas en haut puis de l’extérieur vers l’intérieur. Contrairement à certaines œuvres, la description exacte du monument est nécessaire avant tout développement. Cela peut faire l’objet d’une première partie puis vous en expliquerez les particularités dans un ordre logique.
Pour une sculpture : forme générale du personnage, cadre du relief. Puis pour une sculpture (rondebosse): différentes parties du corps/ puis éléments significatifs (pour un portrait : des cheveux au bas du visage) Pour un relief : description générale  encadrement de la scène/ groupes de personnages.
Les groupes se traitent soit de façon symétrique s’il y a un groupe central et que les autres sont en miroir (comme sur un fronton par exemple), soit chronologiquement : on procède de gauche à droite
(comme une bande dessinée).

en relation

  • Leadership feminin
    23102 mots | 93 pages