Mkls

1051 mots 5 pages
Les arguments des esclavagistes

Pour les esclavagistes, l'esclavage était indispensable au grand commerce international. De plus, ils soulignaient que l'esclavage existait déjà en Afrique. Les esclavagistes, qui prenaient les Africains pour de « grands enfants », soutenaient que les esclaves accédaient, grâce à eux, à la civilisation, car ils les convertissaient [de force] au christianisme. Enfin, en les réduisant en esclavage, ils leur permettaient, selon eux, d'échapper aux nombreuses guerres tribales d'Afrique.
Les quakers, les premiers abolitionnistes aux États-Unis

Les quakers, connus en France sous le nom de la Société des amis, étaient un groupe de protestants. En Pennsylvanie, ils furent les premiers à s'opposer à l'esclavage pour des motifs religieux et moraux. En 1688, ils condamnent l'achat et le fait de garder des esclaves. En 1758, les quakers votent une loi anti-esclavagiste en Pennsylvanie. En 1774, ils interdisent de pratiquer la traite, puis en 1776 l'interdiction de pratiquer l'esclavage est mise en place.
Les premières abolitions dans les États du nord des États-Unis

En 1777, l'esclavage est interdit dans les États du Nord suivants : Vermont, Massachussetts, New Hampshire, Pennsylvanie, Rhodes Island, Connecticut. En 1820, le compromis du Missouri abouti à la reconnaissance de l'esclavage au Sud alors qu'il est aboli au Nord.
Les courants abolitionnistes en Grande-Bretagne

La conquête de l'Inde et l'indépendance des États-Unis ont été les deux causes du changement de la politique coloniale de la Grande-Bretagne. Les quakers firent signés plusieurs pétitions contre l'esclavage dans toute la société. Afin de mobiliser la population contre l'esclavage, Ramsay publia Essai sur le traitement et la conversion des esclaves africains dans les colonies à sucre britanniques. En 1787, la Société pour l'abolition de la traite fut créée en Grande-Bretagne. Une autobiographie d'Olaudah Equiano, un esclave affranchi, est publiée à Londres en

en relation