Mme bovary commentaire du chapitre 7

1062 mots 5 pages
Problématiques possibles à l’oral sur cet extrait de Madame Bovary :

♦ Quel portrait peut-on dresser d’Emma Bovary dans cet extrait ?

♦ Dans quelle mesure cet extrait illustre le bovarysme ?

I – Les pensées d’une femme exaltée

A – L’accès aux pensées intimes d’Emma
Des lignes 1 à 49 ( « elle songeait quelquefois [...] du bonheur même qu’elle lui donnait »), le lecteur pénètre dans les pensées intimes d’Emma grâce à l’emploi du point de vue interne. On relève ainsi des verbes de perception : « elle songeait » (l.1), « Il lui semblait que », « les mots lui manquaient », « il lui semblait qu’une abondance subite ».

Cet accès aux pensées intimes de l’héroïne est renforcé par l’emploi du discours indirect libre aux lignes 3 à 49 (à partir de « pour en goûter la douceur » jusqu’a « du bonheur même qu’elle lui donnait »). En supprimant les marques qui annoncent un propos rapporté, la voix du narrateur et celle d’Emma se fondent et permettent au lecteur de se plonger dans l’intériorité de l’héroïne.

B – Emma, une femme sensuelle
Emma apparaît comme une femme sensuelle à l’imagination débordante. Dès le début de l’extrait, elle projette ses fantasmes de lune de miel.

Dans sa rêverie, tous les sens sont sollicités :

♦ l’ouïe : « noms sonores » (l.3), « la chanson du postillon » (l.6), « les clochettes » (l.7), « le bruit sourd de la cascade » (l.7).
♦ La vue : « stores de soie bleue » (l.5), « le soleil » (l.7), « on regarde les étoiles » (l.9)
♦ L’odorat : « »on respire [...] le parfum des citronniers » (l.8).
♦ Le goût : « pour en goûter la douceur » (l.3)
♦ Le toucher : « douceur » (l.4), « les doigts confondus » (l.9).

Elle imagine un décor exotique dans lequel on retrouve la présence des quatre éléments :

♦ L’eau : « la cascade »
♦ La terre : « toutes escarpées, « la montagne », « la terre », « sol »
♦ L’air : « on respire », « le parfum ».
♦ Le feu : « le soleil »

Ce décor est teinté d’exotisme : « noms sonores », « suaves

en relation

  • Ecriture et réalisme madame bovary
    3098 mots | 13 pages
  • Flaubert
    4951 mots | 20 pages
  • madame bovary
    741 mots | 3 pages
  • Bovary
    888 mots | 4 pages
  • Gustave flaubert
    4706 mots | 19 pages
  • Complement 4f294299438d4
    3229 mots | 13 pages
  • Madame bovary, flaubert
    5075 mots | 21 pages
  • mme bo
    927 mots | 4 pages
  • Rêveries et réalité mme bovary
    2593 mots | 11 pages
  • Mme Bovary
    4977 mots | 20 pages