Monarchie absolue

360 mots 2 pages
PRÉSENTATION DE LA MONARCHIE ABSOLUE.

Jusqu'au 18e siècle c'est le roi de France qui incarne l'état et dispose d'une souveraineté absolue, cette souveraineté c'est dieu qui l'a décidée. Le roi est sacré dans la cathédrale de
Reims et concentre 3 pourvoir, exécutif, législatif, et judiciaire. C'est lui qui décide le choix de d'air la guerre ou la paix, il peut emprisonner ses sujets et lever les impôts quand il en a envie.
Le roi est entouré de conseils, sa famille, des ministres et une administration centrale de plus en plus importante y siègent. Les décisions prise par le roi sont appliqués grâce au intendants qui le représentent dans le royaume. Le roi réside a Versailles, il exerce son pouvoir la-bas.
Le pouvoir du roi est quand même limité. L'enregistrement des lois et le droit de les critiquer grâce à des remontrances permettent aux parlements de contester de plus en plus le pouvoir. L'absolutisme royal est aussi limité par les lois fondamentales du royaume, par les privilèges des nobles et du clergé mais aussi par les libertés des provinces, villes et corporations qui permettent d'éviter l'emprise juridique et fiscale de l'administration royale. Et pour finir un nombre croissant d'agents de l'état, dont les parlementaires, possèdent l'office qu'ils ont acheter.
La monarchie absolue a ses défauts, elle est inégalitaire. Les français sont diviser en 3 ordres : Le clergé, la noblesse et le tiers état. Ils ne sont pas égaux devant la loi, les emplois et les impôts.
Le clergés et la noblesse bénéficient de privilèges juridiques et fiscaux et du monopole des plus hautes charges car ils sont associés au pouvoir.
Contrairement a la noblesse d'épée, la noblesse de robe est récente, et groupe les titulaires d'un office, anoblis par le roi ou leurs descendant. Elle est très présente dans les parlements et aspire à jouer un rôle politique.
Le tiers état qui, lui a moins de privilèges et paie d'avantage d'impôts que les autres ordres, regroupe les paysans,

en relation

  • Monarchie absolu
    740 mots | 3 pages
  • La monarchie absolue
    608 mots | 3 pages
  • Monarchie absolue
    296 mots | 2 pages
  • La monarchie absolue
    706 mots | 3 pages
  • Monarchie absolue
    563 mots | 3 pages
  • Monarchie absolue
    1336 mots | 6 pages
  • Monarchie absolu
    276 mots | 2 pages
  • Monarchie absolu
    1717 mots | 7 pages
  • La monarchie absolue et ses contestations
    549 mots | 3 pages
  • La monarchie absolue en france
    3290 mots | 14 pages